États-Unis : la crainte d’une troisième vague

Les déplacements liés à la fête de Thanksgiving font craindre une troisième vague aux États-Unis.

France 2

Aux États-Unis, les Américains se sont déplacés en masse malgré la consigne de ne pas voyager. Pour le week-end de Thanksgiving, qui s’est achevé dimanche 29 novembre, les aéroports ont battu des records de fréquentation depuis le début de la pandémie : plus de 1,1 millions de personnes ont pris l’avion. "En tant que famille, nous avions envie de nous voir et nous savions que nous pouvions quand même être responsables", confie un Américain. Des déplacements qui inquiètent les autorités sanitaires. Plus de 90 000 personnes sont actuellement hospitalisées, mais les médecins préviennent. Après ce week-end de festivités, il pourrait y avoir 10 fois plus de malades.

226 000 morts

Pourtant, le maire de New York a annoncé la réouverture des écoles à partir du 7 décembre, sous conditions. "Dans toutes les écoles les tests mensuels de dépistage vont devenir hebdomadaires. Pour être scolarisé, il faudra présenter un formulaire de consentement", indique Bill de Blasio, le maire de New York. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé du monde par le Covid-19 : 226 000 morts sont déjà à déplorer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soignants transportent un patient atteint de Covid-19, dans un hôpital de Houston, aux Etats-Unis, le 2 juillet 2020.
Des soignants transportent un patient atteint de Covid-19, dans un hôpital de Houston, aux Etats-Unis, le 2 juillet 2020. (GO NAKAMURA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)