Disparition de l'urgentiste Eric Loupiac : ses proches se recueillent un an après

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Disparition de l'urgentiste Eric Loupiac : ses proches se recueillent un an après
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un an après la disparition de l'urgentiste Éric Loupiac, décédé du Covid-19, ses proches attendaient de lui rendre hommage. Samedi 19 juin, à Lons-le-Saunier dans le Jura, ils ont pu manifester leur chagrin. Le médecin savait les risques qu'il prenait en avril 2020, en travaillant à l'hôpital où les protections manquaient. 

Sur le parvis de l'église de Lons-le-Saunier (Jura), les proches d'Éric Loupiac étaient venus en blanc, dans leur tenue de travail, ce samedi 19 juin. Tous se sont montrés soudés, autour de Claire Loupiac et de ses enfants. Un an après la mort de l'urgentiste, décédé du Covid-19, ses proches ont pu lui rendre un hommage en organisant une messe, sans restriction de place. "C'était une cérémonie très simple, comme il l'était lui", confie un de ses proches. "C'était un homme exceptionnel", ajoute une de ses connaissances. 

Des moyens de protection insuffisants

Un peu plus tard, dans la cour de l'Hôtel-Dieu, ses amis ont pu se livrer. "Nous t'adressons un immense merci Loulou, merci pour ce que tu as été pour chacun d'entre nous", déclare l'un d'eux, très ému. Un an après, Christophe Prudhomme, président de l'association des médecins urgentistes de France, ne décolère pas. "Ce qui est particulièrement scandaleux, c'est qu'on n'avait pas les moyens de se protéger", explique-t-il. Madame Loupiac a porté plainte contre X pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger. Éric Loupiac est mort à 60 ans, à Marseille (Bouches-du-Rhône), après un mois de combat contre la maladie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.