REPLAY. Retrouvez les annonces d'Emmanuel Macron sur la gestion de l'épidémie de coronavirus

Le chef de l'Etat a notamment annoncé, jeudi soir lors d'une allocution, le maintien des élections municipales et appelé les Français à limiter leurs déplacements. 

Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron a pris la parole, jeudi 12 mars, pour une déclaration solennelle, la première du président de la République depuis le début de l'épidémie de coronavirus qui touche la France

>> Coronavirus : retrouvez les annonces faites par Emmanuel Macron <<

Les personnes de plus de 70 ans appelées à rester chez elles. "Je demande ce soir à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans, aux personnes atteintes de maladies chroniques ou respiratoires et en situation de handicap de rester autant que possible à leur domicile", a annoncé Emmanuel Macron. 

 Les élections municipales sont maintenues. "J'ai interrogé les scientifiques sur nos élections municipales", a indiqué le chef de l'Etat et ceux-ci lui ont expliqué que "rien ne s'oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes". Le scrutin municipal, qui doit avoir lieu les 15 et 22 mars prochains, est donc maintenu. Dans la journée, de nombreuses informations contradictoires ont circulé sur leur possible report. 

Des consultations toute la journée. Emmanuel Macron a réuni autour de lui un Conseil de défense consacré à l'épidémie de Covid-19, afin de préparer les décisions annoncées jeudi soir pour tenter de freiner la propagation du virus. Il a également consulté les membres d'un conseil scientifique. Dans la matinée, le Premier ministre Edouard Philippe a de son côté réuni à Matignon, en présence des ministres concernés, les présidents des Assemblées, les présidents des groupes parlementaires, les chefs de partis et les présidents des associations d'élus.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MACRON

23h56 : Cela n'a pas changé @willy. Pour l'heure, seuls les rassemblements de plus de 1 000 personnes sont annulés mais cela risque d'évoluer dans les heures/jours à venir. Rappelons qu'Emmanuel Macron a demandé à "tous les Français de limiter leurs déplacements au strict nécessaire".

23h56 : Les rassemblements sont limités à combien de personnes ?

23h30 : Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, est même allé plus loin en évoquant un "service minimum", dont les modalités restent à définir. "Nous allons aussi organiser un service minimum, par exemple pour les enfants des personnels soignants, de façon à ce qu'ils puissent aller quand même sur leur lieu de travail, justement pour soigner." Voici la séquence :



23h21 : Si les soignants sont réquisitionnés, qui va garder leurs enfants ? Vous êtes très nombreux à nous poser la question dans les commentaires. Pour "que les personnes indispensables à la gestion de la crise" sanitaire puissent se rendre sur leur lieu de travail, Emmanuel Macron a précisé lors de son allocution qu'un "service de garde" serait mis en place "région par région". Son fonctionnement devrait être détaillé "dans les prochains jours".

23h21 : Bonsoir,Un dispositif est il prévu pour les enfants de soignants ? (surtout quand nous avons la bonne idée d'être un couple de soignant ...)

23h21 : Que prévoit le gouvernement pour les enfants des aides soignantes si l’ecole est fermé ?

23h21 : Et pour les enfants de soignants?

23h21 : Comment les soignants vont faire garder leurs enfants ?

23h21 : Y aura-t-il un système de garderie pour les enfants de soignants ?

23h21 : Fermeture des écoles, mais mise en place d’accueils collectifs. Le risque est que nos soignants soient contraints de garder leurs enfants et donc de ne plus être dans les secteurs de soins

23h21 : Responsable d'une crèche je m'interroge si je dois créer un service minimum à destination des enfants de professionnels -elles soignants?

23h15 : La droite s'y est en tout cas fermement opposé, cher @Mickael. Alors que l'option d'un report du scrutin était encore sur la table cet après-midi, le président des Républicains Christian Jacob a dénoncé "un coup d'Etat, c'est un coup de force institutionnel, c'est l'utilisation de la crise sanitaire pour éviter une débâcle électorale". Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi Emmanuel Macron a décidé de maintenir les élections.

(DENIS CHARLET / AFP)

23h00 : "Ce que révèle cette pandémie, c’est qu’il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché, a-t-il continué. Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner, notre cadre de vie, au fond à d’autres, est une folie." Voici la séquence :

22h42 : Bonjour . Les étudiants infirmiers pourraient être mobilisés. "Toutes les capacités hospitalières nationales ainsi que le maximum de médecin et de soignants seront mobilisés. Nous allons aussi mobilisés les étudiants et les jeunes retraités. Des mesures vont être prises en ce sens", a affirmé Emmanuel Macron. Voici la séquence.

22h42 : Quand est-il des étudiants infirmiers ? En stage ou non d'ailleurs ?

22h18 : "Un des premiers moyens de freiner l'épidémie était évidemment d'effectuer un contrôle aux frontières, qu'Emmanuel #Macron se refuse à faire pour des raisons quasiment religieuses"

Interrogé sur BFMTV, Marine Le Pen a dénoncé une "incohérence".

21h18 : "Il n'y avait pas lieu de reporter l'élection municipale."

Interrogé par franceinfo, le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement explique les raisons du maintien des élections municipales. "La question qui pouvait se poser c'était, est ce que la question du déplacement électoral de dimanche prochain pouvait poser un problème. Manifestement, les scientifiques disent que non", a affirmé Marc Fresneau.

21h10 : "Le moment n'est pas celui de la polémique, mais de la solidarité et de la cohésion, du devoir individuel de respecter les consignes."

Jean-Luc Mélenchon a réagi aux annonces d'Emmanuel Macron. "Il faut chercher par tous les moyens à se rentre utile" en allant "se porter au secours des plus isolés, affaiblis, abandonnés", a-t-ll affirmé.

20h59 : On en sait plus sur la fermeture des établissements scolaires. Dès lundi, environ 12 millions d'élèves, et plus d'un million d'agents de l'Éducation nationale seront concernés par la fermeture de quelques 62 000 établissements scolaires. Par ailleurs 74 universités vont fermer en France, ce qui concerne environ 1,6 million d'étudiants.

20h58 : Bonsoir @Pasbete, bonsoir @Pol. Ce dispositif, adopté chaque année entre le 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, gèle les expulsions locatives et prévoit des dispositifs d'hébergements exceptionnels pour les sans-abri. Emmanuel Macron a annoncé sa prolongation de deux mois, soit jusqu'à fin mai. C'était une demande des associations, car chaque année, des milliers de personnes retournent dans la rue à la fin de la trêve hivernale.

20h57 : C'est quoi la trêve hivernale dont il a parlé ? Merci pour votre éclairage

20h56 : Bonjour. C'est quoi la trêve hivernale ? Merci

20h50 : Bonsoir @Aa. "Dès lundi et jusqu'à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées, les universités seront fermés", a annoncé Emmanuel Macron. Et oui @Audrey, cette mesure concerne toute la France. Voici la séquence :

20h50 : Est-ce que cela concerne les écoles de toute la France ou juste par secteur géographique ?

20h50 : Toutes les écoles en France ?

20h48 : Bonjour, j'ai bien entendu : fermeture des écoles /collèges /lycées à partir de lundi pour toute la France ?

20h47 : Bonsoir, j'ai trouvé excellent E.Macron et digne de l'enjeu. Beaucoup d'annonces fortes.

20h45 : De la hauteur, de la vérité, de l'ouverture pour l'avenir, bravo pour ce discours rempli d'unité nationale !

20h45 : Les dernières minutes du discours sont essentielles, notre président nous parle de la faiblesse de notre système économique et qu'il faudra en tirer les leçons. J'espère que l'émotion passée, il n'oubliera pas son constat

20h44 : Une fois n'est pas coutume : dans les commentaires, vous êtes nombreux à saluer le discours d'Emmanuel Macron. Voici quelques exemples.

20h44 : Si vous l'avez manquée, voici l'allocution d'Emmanuel Macron dans son intégralité.

20h38 : Que faut-il retenir de cette allocution solennelle ? Voici les principales déclarations :



• Emmanuel Macron a demandé "aux personnes âgées de plus de 70 ans, aux personnes atteintes de maladies chroniques ou respiratoires et en situation de handicap de rester autant que possible à leur domicile"

• Il a annoncé le maintien des élections municipales : "Rien ne s'oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes"

Le chef de l'Etat a demandé "à tous les Français de limiter leurs déplacements au strict nécessaire"

• La fermeture, dès lundi, de "toutes les crèches, écoles, collèges, lycées et universités"

• Le "maintien des transports publics"

• Le "report de deux mois de la trêve hivernale"

• Un "mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel" et "l'indemnisation des salariés contraints à rester chez eux."


20h30 : Emmanuel Macron conclut son discours : "Nous tiendrons tous ensemble. Vive la République et vive la France".



20h28 : "Je compte sur vous toutes et tous, pour faire Nation. Pour révéler cette âme généreuse qui, par le passé, a permis à la France d'affronter les plus dures épreuves."

20h31 : "Je compte sur vous pour prendre soin des plus vulnérables. Ne pas rendre visite à nos aînés. C'est un crève-coeur mais je compte sur vous. Appelez, écrivez, téléphonez."

20h26 : #CORONAVIRUS "Je vous appelle solennellement à les adopter. Chacun d'entre nous détient une part de la protection des autres."

20h24 : "Je compte sur vous pour, les jours, les semaines et les mois à venir (..) respecter les consignes données par les autorités."

20h23 : #CORONAVIRUS "Il y aura sans doute des mesures de fermeture de frontières à prendre, mais il faudra les prendre quand elles seront pertinentes."

20h23 : "Ce virus n'a pas de passeport. Il nous faut coordonner nos forces, il nous faut coopérer", affirme Emmanuel Macron, mettant en garde sur "le repli national".

20h21 : #CORONAVIRUS "On ne vient pas à bout d'une crise d'une telle ampleur sans faire bloc. On ne vient pas à bout d'une crise d'une telle ampleur sans une discipline collective."

20h20 : "Toutes ces mesures sont nécessaires pour notre sécurité à tous. Et je vous demande de faire bloc autour d'elle."

20h19 : #CORONAVIRUS "Rien ne s'oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes", affirme Emmanuel Macron, excluant ainsi un report des élections municipales. #MUNICIPALES

20h17 : #CORONAVIRUS "Dès les jours à venir, un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel sera mis en oeuvre, s'engage Emmanuel Macron. L'état prendra en charge l'indemnisation des salariés contraints à rester chez eux."

20h15 : "Nous n'ajouterons pas à la crise sanitaire la peur de la faillite pour les entrepreneurs et l'angoisse du chômage pour les employés."

20h14 : #CORONAVIRUS "La trêve hivernale sera reportée de deux mois", annonce Emmanuel Macron.

20h13 : "Des équipes sont à pied d'oeuvre pour inventer un vaccin. Il ne sera pas prêt avant plusieurs mois."

20h13 : "La santé n'a pas de prix, le gouvernement prendra tous les moyens nécessaires" pour endiguer l'épidémie, "quoi qu'il en coûte."

20h12 : "Les transports publics continueront de fonctionner mais j'en appelle à la responsabilité de chacun."

20h11 : #CORONAVIRUS "Je demande à tous les Français de limiter leurs déplacements au strict nécessaire", affirme Emmanuel Macron.