DIRECT. Coronavirus : écoles, cafés et restaurants vont être fermés en Belgique

Tous les rassemblements récréatifs sont annulés "peu importe leur taille", a annoncé jeudi soir la Première ministre belge Sophie Wilmès.

Un passager portant un masque de protection arrive à l\'aéroport de Bruxelles (Belgique), le 12 mars 2020. 
Un passager portant un masque de protection arrive à l'aéroport de Bruxelles (Belgique), le 12 mars 2020.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron a tenu, jeudi 12 mars, une allocution aux Français pour détailler une série de mesures d'une ampleur inédite mises en place pour freiner la propagation du coronavirus Covid-19

Parmi ces mesures, dont l'intégralité est à retrouver dans notre article, il a notamment ordonné la fermeture à partir de lundi et "jusqu'à nouvel ordre", des crèches, écoles et universités. Dans ce contexte, il a fait appel à "la responsabilité" de chacun en demandant de limiter "au strict nécessaire" les déplacements, et aux personnes agées de plus de 70 ans et aux plus fragiles de rester chez eux.

Emmanuel Macron a par ailleurs maintenu les élections municipales dont le premier tour est prévu dimanche avec des aménagements pour éviter une longue attente aux personnes âgées, les plus vulnérables au virus.

Ecoles, cafés et restaurants vont être fermés en BelgiqueEcoles, cafés, restaurants, discothèques vont être fermés en Belgique afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, et tous les rassemblements annulés "peu importe leur taille", a annoncé jeudi soir la Première ministre belge Sophie Wilmès. Les écoles seront également fermées à compter du week-end prochain. 

 Jean-Michel Blanquer assure que les "recteurs de France sont préparés". Le ministre de l'Education s'est exprimé peu après la déclaration du chef de l'Etat. "Nous rentrons dans une nouvelle étape de la lutte contre le coronavirus", a-t-il expliqué face à la presse. "La France a les moyens d'un enseignement à distance (...) Nous allons avoir grâce au CNED un dispositif qui s’appelle 'ma classe à la maison' avec des cours en visioconférence et des ressources pédagogiques", a détaillé le ministre de l'Education. Ses déclarations sont à retrouver dans notre article. 

Une série de mesures d'ampleur annoncée par Emmanuel Macron. La France fait face à "la plus grave crise sanitaire depuis un siècle". Jeudi soir, Emmanuel Macron a annoncé d'importantes mesures pour contrer l'épidémie. Fermeture des établissements scolaires, personnes âgées invitées à rester chez elles, plan de relance européen : notre article vous résume ce qu'il faut retenir de l'allocution du chef de l'Etat

61 morts et 2876 cas. En France, 61 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie et 2 876 cas de coronavirus Covid-19 ont été diagnostiqués, selon le bilan du jour communiqué par la Direction générale de la Santé, jeudi 12 mars. Au total, 129 personnes se trouvent dans un état grave "nécessitant une réanimation", précise la direction générale de la Santé dans un communiqué. "Le virus circule désormais activement dans plusieurs zones du territoire national, l'épidémie s'amplifie en France", ajoute le communiqué de la direction générale de la Santé.

Plus de 1 000 morts en Italie. L'Italie, de loin le pays d'Europe le plus touché par la pandémie de Covid-19, a dépassé jeudi le cap des 1 000 morts, avec un total de 1 016 décès pour plus de 15 000 cas enregistrés, a annoncé la protection civile, jeudi 12 mars. Le nombre de décès supplémentaires (189) est sensiblement le même que celui annoncé la veille (196). La région la plus touchée reste la Lombardie (Nord), avec 744 morts et 8 725 cas détectés, suivie par l'Emilie-Romagne (Centre-Nord), avec 146 morts et 1 947 cas. Seules cinq régions italiennes n'ont pas enregistré de décès.

Au Royaume-Uni, entre 5 000 et 10 000 contaminations estiméesLe nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus au Royaume-Uni se situe "probablement" entre 5 000 et 10 000 personnes, a estimé jeudi le gouvernement. Le pays n'envisage pas à ce stade d'interdire les rassemblements de masse ou de fermer les écoles, a toutefois indiqué le Premier ministre, Boris Johnson. 

 Contrôles renforcés à la frontière entre l'Allemagne et la FranceLa police allemande effectue depuis jeudi après-midi des contrôles renforcés à la frontière avec la France face à la crise du coronavirus, demandant aux automobilistes entrant sur le territoire allemand s'ils ont de la fièvre et s'ils sont malades, ont constaté des journalistes à Strasbourg (Bas-Rhin). Ils sont postés sous une tente blanche alors que de longues files de voitures se sont formées sur le Pont de l'Europe, entre Strasbourg et la ville allemande de Kehl, sur l'autre rive du Rhin.

La bourse de Paris connaît la plus forte chute de son histoire. L'épidémie de coronavirus a fait plonger les places financières jeudi. A la clôture, la Bourse de Paris a enregistré la plus forte chute de son histoire (-12,28%), celle de Londres a connu sa pire séance depuis octobre 1987 (-9,81%), celle de Francfort a vécu sa pire journée depuis 1989 (-12,24%). La Bourse de Milan a terminé la journée de à -16,92%, soit sa pire chute. Suivez la situation dans notre direct.

Les opérations non urgentes reportées dans les hôpitaux. Le ministère de la Santé demande à tous les hôpitaux de déprogrammer les opérations chirurgicales non urgentes, a appris franceinfo. La mesure doit permettre de déployer davantage de moyens hospitaliers pour lutter contre le coronavirus Covid-19.

Le ministre de l'Economie annonce de nouvelles mesures. Bruno Le Maire a notamment mentionné la création d'un fonds de solidarité pour les entreprises les plus touchées, et a indiqué que la Bpifrance (la Banque publique d'investissement) allait porter de 70% à 90% sa garantie sur les prêts souscrits par les petites et moyennes entreprises (PME). "Cette garantie de l'Etat est un instrument extrêmement puissant pour que les entreprises puissent continuer à avoir des prêts et à avoir de la trésorerie", a-t-il affirmé. 

Les rassemblements de plus de 50 personnes désormais interdits jusqu'au 15 avril "sur l'ensemble de la Corse". C'est ce qu'a annoncé le préfet de Corse dans un communiqué publié jeudi 12 mars. "Toutes les activités rassemblant du public dans les lieux où elles impliquent une promiscuité prolongée favorisant la transmission du virussont désormais interdites, "dès lors qu'elles réunissent simultanément plus de 50 personnes", indique la préfecture. Cette mesure concerne "les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle et de concert, les salles de sports ou encore les discothèques", mais "ne s'applique pas à l'activité normale des commerces, des entreprises, des restaurants et des bars." Depuis le début de l'épidémie, la Corse a recensé 63 cas confirmés de coronavirus.

Vers un retour à la normale en Chine. Depuis quelques jours, le nombre de nouveaux cas décroît en Chine, ce qui laisse à penser que le pic épidémique est dépassé dans le pays, comme l'indique Pékin jeudi 12 mars. Epicentre de la production industrielle, la Chine risque d'être encore confrontée à des difficultés économiques, aux répercussions mondiales, malgré la reprise progressive du travail local.

Les Européens interdits de séjour aux Etats-Unis. Donald Trump a annoncé mercredi 11 mars, lors d'un discours à la nation, qu'il interdisait aux ressortissants des pays européens – à l'exception du Royaume-Uni et de l'Irlande – de se rendre aux Etats-Unis pour une durée de 30 jours, à compter de vendredi soir. Cette restriction ne s'applique pas aux ressortissants américains. Après avoir semé la confusion en suggérant que "le commerce et le fret" venant d'Europe seraient aussi bannis, Donald Trump a indiqué quelques instants plus tard que le "commerce ne sera[it] en aucun cas concerné".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

10h06 : Bonjour @Franjet, non, votre employeur ne peut pas vous refuser l'arrêt maladie qui vous permet de garder chez vous votre enfant de moins de 16 ans si le télétravail n'est pas possible pour vous. Il vous suffit de prévenir votre employeur, qui doit faire les démarches nécessaires auprès de l'assurance-maladie. "C'est automatique", a garanti la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, sur franceinfo.

09h54 : Bonjour,Et merci pour vos réponses en cette période de fortes sollicitations j'imagine..Une question d'ailleurs ;) = l'employeur a-t-il le droit de refuser ce dispositif d'arrêt de travail ? Peut-il refuser et le télétravail et l'arrêt de travail ?Merci.

09h41 : Un beau moment dans cette actualité anxiogène. Confinés chez eux, des habitants de Sienne, en Italie, se sont mis à chanter ensemble, chacun depuis son domicile. A regarder avec le son !

09h39 : "Réponse dans les prochains jours", a assuré sur franceinfo Muriel Pénicaud, la ministre du travail, qui estime que "la réforme est bonne mais on est dans un contexte nouveau."

09h38 : La réforme des allocations chômage entrera-t-elle en vigueur, comme prévu, le 1er avril ? De nombreux responsables politiques et syndicaux ont appelé le gouvernement à abandonner cette réforme, qui pourrait avoir des conséquences économiques difficiles pour les secteurs déjà touchés par l'épidémie (événementiel, tourisme...).

09h31 : Plus de 19 millions de téléspectateurs ont regardé les annonces d'Emmanuel Macron, hier à 20 heures à la télévision. Si vous les avez loupées, vous pouvez retrouver notre récapitulatif ici, et le replay de son intervention par .

09h25 : Au Danemark, les fonctionnaires sont majoritairement priés de rester chez eux et la plupart des entreprises ont demandé à leurs employés de favoriser le télétravail. Les piscines, cinémas sont fermés ainsi que les musées et les bibliothèques et la plupart des salles de sport. Les magasins et supermarchés restent eux ouverts. Dans le secteur de la restauration, les employés peuvent être mis en congés d'office.

09h24 : Le Danemark adopte une législation exceptionnelle pour lutter contre le coronavirus. Ce texte adopté hier soir, qui peut rester en vigueur jusqu'au 1er mars 2021, donne la possibilité au ministre de la Santé d'interdire l'accès aux institutions publiques, aux supermarchés et aux magasins, aux maisons de retraites et aux hôpitaux et cliniques, et des restreindre l'utilisation des moyens de transport publics.

09h19 : Le ministre australien de l'Intérieur, Peter Dutton, annonce avoir été hospitalisé après avoir été testé positif au nouveau coronavirus. "Ce matin, je me suis réveillé avec de la température et un mal de gorge", explique le ministre, qui est hospitalisé comme le demandent les autorités sanitaires australiennes en cas de test positif.

09h12 : Bonne nouvelle du côté des Bourses européennes. Après le krach d'hier, la Bourse de Paris ouvre sur un fort rebond de 4,70%, tandis que la Bourse de Francfort rebondit de plus de 3% dans le même temps. A Londres, le bond atteint même 6%.

09h09 : Il est 9 heures, faisons un nouveau point dans cette actualité très chargée.

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a promis des "indemnités journalières" aux parents seuls pour garder leurs enfants. Par ailleurs, l'intégralité de l'indemnité des salariés au chômage partiel sera prise en charge par l'Etat, quel que soit leur niveau de salaire. Elle est normalement limitée à un smic.

Le "stade 3" est atteint pour l'Education nationale, a assuré Jean-Michel Blanquer. Les établissements scolaires resteront fermés "au moins jusqu'aux vacances de printemps".

Les Bourses d'Asie subissent encore de lourdes pertes : l'indice Nikkei a fini sur un plongeon de 6,08%. En revanche, la Bourse de Paris a ouvert sur un fort rebond de 4,70%. Voici l'article qu'il vous faut pour tout comprendre à le krach historique de ces derniers jours.

Le chirurgien Joël Le Scouarnec comparaît à partir d'aujourd'hui devant les assises de la Charente-Maritime, accusé d'agressions sexuelles sur quatre mineures. Suivre notre direct.

08h49 : "Toutes les chaînes de valeur stratégique sont examinées pour voir à quel niveau nous dépendons de l'extérieur. (...) Il faudra rapatrier un certain nombre d'activités ou créer ces activités sur notre territoire."

Comme Emmanuel Macron hier, Bruno Le Maire assure que la France devra à l'avenir être moins dépendante économiquement des autres pays.

08h42 : Quel sera le coût pour l'Etat de l'ensemble des mesures envisagées pour soutenir l'activité économique et les salariés ? "Des dizaines de milliards d'euros", assure Bruno le Maire.

08h45 : "Pas un salarié ne perdra un centime", promet Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie assure que l'Etat prendra en charge l'intégralité de l'indemnité de chômage partiel des salariés, quel que soit leur niveau de salaire. Cette indemnité ne sera pas limitée à un smic, comme c'est le cas actuellement.

08h39 : "Des mesures seront prises pour toutes les femmes seules qui gardent leurs enfants."

Sur BFMTV, le ministre de l'Economie évoque une future mesure pour soutenir les parents célibataires, sans donner plus de détail. Il ne s'agira "pas forcément du chômage partiel", indique-t-il.

08h31 : Olivier Véran demande aux parents de ne pas emmener les enfants voir leurs grands-parents, et de ne pas organiser de "déjeuners de famille".

08h28 : "La vie démocratique du pays justifie un déplacement" des électeurs dans les bureaux de vote.

Le ministre de la Santé explique pourquoi les élections municipales ont été maintenues. Il y aura "un mètre d'écart" entre les personnes dans les files d'attente, et des "horaires réservés aux personnes fragiles", promet-il. Il rappelle également que du "gel hydroalcoolique" sera disponible, et que les électeurs peuvent amener leur stylo pour émarger.

08h23 : Néanmoins, le ministre de la Santé explique que les transports en commun n'ont pas été totalement fermés car il ne faut pas "bloquer le pays". Certains travailleurs, dont le besoin est "impérieux", doivent pouvoir se rendre au travail.

08h26 : Concernant les transports en commun, le ministre de la Santé demande d'en "limiter le recours aux cas nécessaires". "D'autres modes de déplacement peuvent être organisés."

(EUROPE 1)

08h21 : "Les écoles fermeront la durée nécessaire pour un coup de frein massif [de l'épidémie], au minimum 15 jours"

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, assure sur Europe 1 que la fermeture des établissements scolaires sera "la plus courte possible".

08h17 : La décision du gouvernement de reporter de deux mois la fin de la trêve hivernale dans le contexte de la pandémie de coronavirus pourrait protéger "4 000 à 5 000 familles", affirme le ministre chargé du Logement Julien Denormandie sur RTL. Durant cette période, qui dure normalement entre le 1er novembre et le 31 mars, les expulsions locatives sont interdites et des places supplémentaires dans les centres d'hébergement d'urgence sont ouvertes.

08h05 : Une "continuité pédagogique" est mise en place à distance : chaque parent d'élève va recevoir aujourd'hui "par mail" des identifiants pour le dispositif "ma classe à la maison", promet Jean-Michel Blanquer. "Je ne veux qu'aucun élève ne reste sur le côté du chemin", a assuré le ministre.

08h03 : Malgré les mesures inédites dévoilées hier par Emmanuel Macron, le chef de l'Etat n'a pas annoncé le passage du stade 2 au stade 3 du plan de prévention.

08h03 : Jean-Michel Blanquer assure que "du point de vue de l'Education nationale, on est au stade 3, on a changé de paradigme".

08h00 : "L'objectif est que tous les personnels soignants puissent obtenir d'avoir classe pour son enfant près de l'hôpital."

Jean-Michel Blanquer revient sur sa volonté d'avoir un service de garde pour les enfants de soignants mis en place à l'échelle régionale. Plus de détails ici.

08h00 : Jean-Michel Blanquer précise que "le principal scénario, c'est quand même de maintenir" le bac. "Nous espérons bien qu'en juin l'épidémie sera plutôt dernière nous que devant nous." Pour les concours et autres examens, la décision du maintien ou non sera prise "au cas par cas". Dans "un grand nombre de cas, on doit pouvoir les organiser", que ce soit "à distance" ou avec un respect des "règles d'hygiène".

07h55 : "On parle de semaines et pas de jours, qui peuvent devenir des mois. (...) Ce qui est assez certain c'est qu'on va aller au moins jusqu'aux vacances de printemps."

Le ministre de l'Education nationale est justement en train de répondre à cette question chez nos confrères de France Inter. Il précise qu'il communiquera "régulièrement" à ce sujet.

07h49 : Voici l'intervention complète de Jean-Michel Blanquer hier soir.

07h47 : Je ne peux malheureusement pas vous répondre, cher Français. Lors de sa conférence de presse hier soir, le ministre de l'Education a estimé qu'il était "prématuré de fixer une date" de fin, évoquant une fermeture au moins jusqu'à la fin des vacances de printemps.

07h44 : Jusqu'à quand fermerons les écoles crèches, lycées et universités ?

07h41 : Bonjour à tous les deux. Vous pouvez évidemment toujours sortir faire vos courses, mais il est conseillé de restreindre son usage des transports en commun au strict nécessaire. Emmanuel Macron n'a annoncé hier que la fermeture des crèches et des établissements scolaires (y compris les universités). Néanmoins, des mesures locales plus sévères peuvent exister, notamment dans les zones où le virus circule. Je vous conseille donc de vous rapprocher de votre mairie.

07h38 : Bonjour Mathilde,Que signifie exactement « limiter nos déplacements »?Peut-on encore sortir pour d’autres choses que les courses alimentaires ? Les musées, médiathèques ou cinémas restent-ils ouverts?Merci et bonne journée

07h38 : Bonjour Pouvez-vous me dire si les conservatoires de musique et danse sont concernés par la fermeture ?Merci

07h35 : "Les hôpitaux publics sont prêts, depuis quelques semaines déjà."


"Nous faisons partie des pays européens qui ont le plus grand nombre de lits", rassure sur franceinfo la déléguée générale de la Fédération hospitalière de France. "Il va de soi que l'organisation qui se met en place, c'est de dégager immédiatement des capacités supplémentaires ou de dédier les capacités de lits de réanimation des soins intensifs aux patients Covid-19."

07h25 : Disney a aussi décidé de suspendre toutes ses croisières dans le monde pour le mois de mars, a précisé le groupe dans un communiqué. Disneyland Paris est le premier parc de loisirs en Europe avec quelque 10 millions de visiteurs par an.

07h23 : Le groupe Disney fermera dès ce week-end ses parcs d'attraction en Californie, en Floride et près de Paris jusqu'à la fin mars "par principe de précaution" contre l'épidémie de coronavirus.

(VANESSA CARVALHO / AFP)

07h10 : L'ampleur de l'épidémie, et les mesures drastiques annoncées par Emmanuel Macron hier, créent de la solidarité. Sur les réseaux sociaux, les conseils pour télétravailler ou les propositions de garde d'enfants se multiplient.

08h32 : J'en profite pour vous recommander nos différents articles sur les mesures annoncées hier pour lutter contre l'épidémie :

Notre récapitulatif de toutes les mesures annoncées par Emmanuel Macron et le replay de son allocution.

Notre focus sur la fermeture des établissements scolaires.

• Et celui sur les mesures pour atténuer les effets du coronavirus sur l'économie.

06h57 : Une revue de presse un peu particulière ce matin... puisque quasiment l'intégralité de vos journaux se penchent en une sur les mesures annoncées hier par Emmanuel Macron.




06h51 : "Les chiffres de l'Italie aujourd'hui sont les chiffres que les autres pays d'Europe risquent d'avoir ces prochains jours. (...) Vous ne devez pas attendre, il faut agir maintenant."

Sur Europe 1, l'ancien Premier ministre italien, Matteo Renzi, appelle les "autres pays du monde" à ne pas reproduire les "erreurs de l'Italie" dans la gestion de l'épidémie. Il salue les mesures prises hier par le gouvernement français.

06h42 : Face à la fermeture des crèches et des écoles, comment allez-vous vous organiser ? Répondez au formulaire dans cet article pour nous raconter.

07h02 : Bonjour @Alks97437, la situation est différente selon les territoires d'outre-mer. En Guyane, en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, la fermeture des établissements scolaires entrera en vigueur lundi, comme en métropole. En revanche, en Polynésie, où un seul cas de coronavirus importé est confirmé, ils resteront pour l'instant ouverts. A La Réunion, la reprise des cours est théoriquement prévue le lundi 23 mars, après les vacances. Et en Martinique, la décision d'application ou non de la mesure doit être prise aujourd'hui. Le point dans cet article de La 1e.

06h22 : Quid des écoles dans les DOM? Ici à l’île de La Réunion, nos élèves sont en vacances jusqu’au 22/03, mais la fermeture de tous les établissements scolaires, des universités etc nous concerne aussi?

07h02 : Bonjour @Maude. Si le télétravail n'est pas envisageable, alors vous pourrez bénéficier d'un arrêt de travail avec une prise en charge exceptionnelle d'indemnités journalières par l'assurance-maladie. Votre employeur remplira une déclaration sur le site de la Sécurité sociale. La Sécu procédera ensuite aux vérifications nécessaires avant de déclencher le versement des indemnités. Deux conditions : votre enfant doit avoir moins de 16 ans, et seul l'un des deux parents peut en bénéficier à la fois (mais vous pouvez alterner). Plus d'informations ici.