Coronavirus : les frontières internationales du Canada fermées jusqu'à fin septembre

Depuis mars dernier, les voyageurs arrivant au Canada, qu'ils soient Canadiens ou non, sont soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours.

Un avion de la compagnie Air Canada s\'apprête à décoller de San Francisco (Californie), le 30 juin 2020.
Un avion de la compagnie Air Canada s'apprête à décoller de San Francisco (Californie), le 30 juin 2020. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le Canada va prolonger jusqu'au 30 septembre la fermeture de ses frontières internationales aux étrangers, à l'exception notamment de certains Américains, afin d'éviter la propagation du coronavirus, a annoncé vendredi 28 août le gouvernement. Depuis mars dernier, les voyageurs arrivant au Canada, qu'ils soient Canadiens ou non, sont soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours. Les ressortissants étrangers qui présentent des symptômes du Covid-19 se voient quant à eux interdire l'entrée au Canada.

 Plus de 7 300 cas en 24 heures en France. "En France métropolitaine, la dynamique de progression de l’épidémie est exponentielle." La Direction générale de la santé et Santé publique France alertent dans leur point quotidien, vendredi 28 août, alors que le pays a enregistré 7 379 cas confirmés supplémentaires de contamination par le nouveau coronavirus en 24 heures. Ce chiffre marque une hausse de près de 21% après les 6 111 nouveaux cas annoncés jeudi. Au total, 4 535 patients atteints du Covid-19 sont actuellement hospitalisés, un chiffre inchangé par rapport à jeudi, dont 387 malades dans un service de réanimation (contre 381 la veille).

"Nous faisons tout pour éviter le reconfinement", a déclaré Emmanuel Macron vendredi 28 août, même si le chef de l'Etat n'exclut pas "totalement" cette hypothèse. "Le confinement, c'est la mesure la plus fruste pour lutter contre un virus, la chose la plus simple qu'on a faite dès le Moyen-Age", a poursuivi le président de la République, appelant les Français à être "collectivement très rigoureux" face au Covid-19. Emmanuel Macron s'exprimait au cours d'une séance de questions-réponses hors micro avec des journalistes, dont une de franceinfo, à l'invitation de l'Association de la presse présidentielle.

 La danse bannie dans l'Hérault. Il est désormais interdit de danser dans les bars et les "établissements recevant du public", ainsi que dans les lieux publics, "couverts ou non", de l'Hérault, fait savoir la préfecture, jeudi 27 août. Le département a été placé en "zone de circulation active" du coronavirus, en vertu d'un arrêté préfectoral. Ces dernières restrictions prises par un arrêté sont valable jusqu'au 15 septembre. Une "dérogation est accordée pour les activités des établissements d'enseignement de la danse", ajoute la préfecture.

Inquiétude en Allemagne. La chancelière allemande, Angela Merkel, s'attend à une évolution de la pandémie du Covid-19 "encore plus difficile" dans les prochains mois en automne et en hiver. "Certaines choses seront probablement plus difficiles au cours des prochains mois qu'elles ne le sont en été", a-t-elle prévenu. L'Allemagne est confrontée comme nombre d'autres pays européens à une hausse des cas de Covid-19 ces dernières semaines. 

Quinze milliards du plan de relance pour l'innovation. En visite dans un laboratoire pharmaceutique dans les Hauts-de-Seine, Emmanuel Macron a annoncé que 15 des 100 milliards du plan de relance, qui sera présenté la semaine prochaine, seront destinés à "l'innovation et aux relocalisations".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

22h49 : L'autorisation d'extension des terrasses des bars et restaurants sera prolongée jusqu'au 30 juin 2021, a annoncé hier la mairie de Paris. Franceinfo est allé à la rencontre de restaurateurs et de leurs clients pour recueillir leurs réactions sur cette mesure.

Une terrasse parisienne, le 23 juillet 2020.


(CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

22h42 : Bonsoir @Delaipourresultatfiable, voici ce que recommande le ministère de la Santé à ce sujet (en plus bien sûr de l'isolement) : si vous avez été en contact avec quelqu'un de malade et que vous présentez des symptômes, il faut vous faire tester immédiatement. Un test immédiat est aussi recommandé si vous vivez avec la personne malade en question.

Dans le cas où vous n'auriez aucun symptôme (et si vous ne vivez pas avec cette personne), le ministère de la Santé conseille de faire le test sept jours après votre dernier contact avec cette personne. "Il est inutile le faire avant car s’il est réalisé trop tôt, il peut être négatif" , indique-t-il.

22h41 : Bonsoir. Combien de temps apres un contact direct avec quelqu’un de malade peut on faire le test pour avoir un résultat fiable ?

22h32 : 22h30, c'est l'heure du "best-of" de nos contenus du jour sur franceinfo :

Notre grand entretien avec l'eurodéputé EELV Damien Carême, ancien maire écologiste de Grande-Synthe, sur la ville écologique de demain.


Nouvelles hospitalisations, taux de positivité, taux d'incidence et de reproduction... Notre article vous expliquant s'il est pertinent de comparer les indicateurs du printemps avec ceux d'aujourd'hui.


Notre article vous détaillant les principaux enseignements d'un rapport sénatorial sévère sur le financement de la lutte contre les violences faites aux femmes en France.

22h24 : Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, a recommandé aujourd'hui aux familles ayant des proches en maisons de retraite de faire un test du Covid-19 avant de leur rendre visite. "Quand vous allez en Ehpad ou au domicile d'une personne âgée, faites-vous dépister avant et protégez-vous", a-t-elle plaidé dans une interview au Parisien.

22h12 : Le Canada a décidé de prolonger jusqu'au 30 septembre la fermeture de ses frontières à la plupart des voyageurs étrangers, afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré sur Twitter le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair. Cette prolongation concerne tous les voyageurs venant de pays autres que les Etats-Unis. L'accord conclu avec Washington sur les voyages transfrontaliers reste en vigueur jusqu'au 21 septembre.

21h06 : Bonsoir @Voyage ?, en effet, à partir de mardi, "les citoyens étrangers ne seront plus autorisés à entrer sur le territoire de la Hongrie", a annoncé tout à l'heure le chef du bureau du Premier ministre hongrois lors d'un point presse. Quant aux citoyens hongrois de retour dans leur pays, ils devront "être mis en quarantaine pendant 14 jours" ou "présenter deux tests négatifs", a-t-il ajouté. Cette fermeture des frontières restera en vigueur pendant un mois.

21h06 : Bonsoir, Avez vous des infos sur les pays qui ferment leurs frontières ? Il paraît que le Hongrie a publié un texte sur la fermeture de sa frontière à partir du 1 septembre...

20h54 : Avec l'épidémie de Covid-19, pas moins de 350 000 passages de permis ont été annulés pendant le confinement. Désormais, il faut attendre 70 jours en moyenne pour pouvoir repasser son permis de conduire après un échec. Nous avons recueilli les témoignages de candidats et de moniteurs d'auto-écoles à ce sujet.

Une femme s\'apprête à prendre le volant d\'un véhicule d\'auto-école, début juin, à Mamoudzou (Mayotte).

(ALI AL-DAHER / AFP)

20h39 : Comme nous vous l'expliquons dans cet article, ces deux indicateurs sont à observer ensemble : Bruno Mégarbane, chef du service réanimation de l'hôpital Lariboisière à Paris, estime ainsi qu'il vaut mieux "un taux d'incidence bas mais un R important" plutôt que l'inverse. Car si le taux d'incidence est déjà élevé, même avec un taux de reproduction plus bas, le virus risque de se répandre de manière plus importante.

20h36 : Bonsoir, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 recensés sur une semaine pour 100 000 habitants. Le taux de reproduction, lui, indique le nombre de personnes qu'un patient atteint du Covid-19 contamine en moyenne.

20h35 : Bonsoir FI! Pouvez vous nous expliquer ce qu'est un taux d'incidence? Et le lien avec le fameux R0? Merci et bonne soirée

20h29 : Lors de cette séances de questions-réponses avec des journalistes, dont ceux du service politique de France Télévisions et de franceinfo, le chef de l'Etat s'est également exprimé au sujet du report de l'annonce du plan de relance. "Le virus s'accélère donc nous changeons le calendrier, a-t-il déclaré. Si nous avions dévoilé le plan cette semaine, vous ne m'auriez pas écouté."

20h27 : Interrogé sur les mesures sanitaires prises dans le pays pour faire face à l'épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron a déclaré que "le masque est très important mais il n'est pas tout". "Les gestes barrières restent pertinents (...). Il faut continuer à se laver les mains", a-t-il ajouté face aux journalistes.

20h06 : 20 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de ce vendredi 28 août :

Ces dernières 24 heures, 7 379 nouveaux cas d'infection au Covid-19 ont été enregistrés en France (ils étaient 6 111 hier). "La dynamique de progression de l'épidémie est exponentielle", prévient la Direction générale de la santé. Suivez notre direct.


#CORONAVIRUS "Nous faisons tout pour éviter le reconfinement", mais cette hypothèse n'est pas "totalement" exclue, a déclaré Emmanuel Macron lors d'une séance de questions-réponses avec des journalistes.


#CORONAVIRUS Quinze des 100 milliards d'euros du plan de relance du gouvernement seront destinés à "l'innovation" et aux "relocalisations", a annoncé Emmanuel Macron.


#ETATS_UNIS Cinquante-sept ans après le discours de Martin Luther King, "I have a dream", plusieurs milliers de personnes manifestent à Washington pour dénoncer le racisme systémique et les violences policières dans le pays.

19h49 : Selon la Direction générale de la santé, le taux de positivité des tests PCR était de 3,9% entre le 19 et le 25 août, contre 3,6% entre le 15 et le 21 août et 3,4% entre le 12 et le 18 août. Il était de 1,4% au début de l'été.

19h44 : "La dynamique de progression de l'épidémie est exponentielle", déclare ce soir la Direction générale de la santé dans son communiqué. "Bien que restant à des niveaux limités, les indicateurs hospitaliers (nouvelles hospitalisations et admissions en réanimation) sont en augmentation, notamment dans les régions où la circulation virale est la plus intense", ajoute-t-elle.

19h40 : Au total, 4 535 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection Covid-19, une donnée stable par rapport à hier. 387 personnes sont en réanimation, contre 381 hier.

19h33 : La Direction générale de la santé fait état d'un total de 30 596 décès liés au Covid-19 dans le pays, soit 20 de plus au cours des dernières 24 heures.

19h29 : Ces dernières 24 heures, 7 379 nouveaux cas d'infection au Covid-19 ont été enregistrés en France, rapporte ce soir la Direction générale de la santé.

19h01 : "Je n'aurais pas beaucoup appris de ce que nous venons de vivre depuis huit mois pour vous dire que je l'exclus totalement", a déclaré Emmanuel Macron au sujet d'un éventuel reconfinement. "Mais nous nous mettons en situation de tout faire pour l'empêcher", a-t-il assuré lors d'une séance de questions-réponses hors micro avec des journalistes, dont ceux du service politique de France Télévisions et de franceinfo, à l'invitation de l'Association de la presse présidentielle.

18h57 : "Nous faisons tout pour éviter le reconfinement", mais cette hypothèse n'est pas "totalement" exclue, a déclaré Emmanuel Macron lors d'une séance de questions-réponses avec des journalistes.

18h50 : Dans cet article, Bruno Mégarbane, chef du service réanimation de l'hôpital Lariboisière à Paris, nous explique également que l'ampleur de l'épidémie "dépend à la fois du taux d'incidence et du taux de reproduction", et qu'il faut regarder ces deux indicateurs ensemble. "Un taux d'incidence bas mais un R important est moins inquiétant qu'un taux d'incidence haut mais un R bas", explique-t-il.

18h47 : Bonsoir @Tong, nous avons justement publié aujourd'hui un article revenant sur la comparaison entre les indicateurs du printemps et ceux d'aujourd'hui. Il vous explique par exemple qu'en effet, les données sur les nouvelles hospitalisations et admissions en réanimation peuvent être comparées avec celle du printemps, à condition de bien se focaliser sur les nouvelles hospitalisations, plutôt que le nombre total de patients hospitalisés.

18h46 : Bonjour, Quels indicateurs montrent réellement un regain de l'épidémie ? Le nombre de cas positifs, le taux d'incidence et de positivité semblent difficilement comparable dans le temps au vu de l'augmentation du nombre de tests pratiqués et/ou l'efficacité du ciblage des tests. Seul le nombre d'hospitalisations/cas en réanimation semble être un indicateurs supportant la comparaison dans le temps et il est aujourd'hui très bas. Quant au R0, certes il a augmenté mais dans quel mesure peut-il se comparer à ses niveaux du confinement ou les tests étaient beaucoup plus rares ?Merci de m'éclairer car j'ai l'impression que le traitement des chiffres concluant au regain de l'épidemie se base sur des indicateurs biaisés par l'augmentation du nombre de tests

18h00 : Il est dix huit heures et voici les principales informations de l'après-midi.

Il est désormais interdit de danser dans les bars et les "établissements recevant du public", ainsi que dans les lieux publics, "couverts ou non", de l'Hérault, placé hier en "zone de circulation active" du coronavirus, en vertu d'un arrêté préfectoral. La préfecture évoque de "nouvelles mesures de protection" à propos de ces dernières restrictions prises par un arrêté daté d'hier et valable jusqu'au 15 septembre.


#CORONAVIRUS Quinze des 100 milliards d'euros du plan de relance du gouvernement seront destinés à "l'innovation" et aux "relocalisations", a annoncé Emmanuel Macron, et la mise sur le marché de médicaments "innovants" va être simplifiée.


• L'Etablissement français du sang (EFS) lance "un appel d'urgence" aux dons du sang, car les réserves sont "très basses". La crise sanitaire du Covid-19, les vacances et la canicule ont découragé les donneurs de sang cet été.

• A Toulouse, deux hommes suspectés d'avoir tué un jeune homme dans le quartier des Izards, théâtre d'un important trafic de drogue, ont été mis en examen notamment pour "meurtre en bande organisée", a indiqué l'avocat de l'un d'entre eux.

17h49 : Salut @Ben ! Vous trouverez la courbe d'évolution du nombre de reproduction effectif (le fameux "R") à cette adresse. Cliquez sur "indicateurs", puis dans la colonne de gauche vous trouverez différents graphiques dont celui qui vous intéresse. Bonne soirée à vous aussi.

17h48 : Salut FI, est-ce que par hasard vous auriez l'évolution du R0 au fil du temps ? Le PM l'a montré rapidement hier matin mais je n'arrive pas à retrouver la courbe... Merci beaucoup pour votre super travail en tout cas ! Bonne soirée.

17h36 : La Hongrie va totalement interdire l'accès à son territoire pour les non-résidents dès mardi afin de tenter d'enrayer la hausse du nombre des contaminations par le nouveau coronavirus, a annoncé le gouvernement au cours d'un point presse cet après-midi.

16h50 : En revanche, Jean-Michel Blanquer sera sur France 4 lundi soir, pour une soirée spéciale sur l'école post-confinement comprenant un documentaire et un débat. Une soirée qui vise à "accompagner les parents, les élèves et les enseignants et répondre à leurs interrogations sur cette rentrée scolaire inédite", indique dans un communiqué la chaîne qui, pour sa dernière saison, met plus que jamais l'accent sur les programmes éducatifs.

16h49 : Bonjour Fanny ! Pour l'instant, il n'y a pas de nouvelles annonces prévues à proprement parler. En revanche, le ministère de l'Education nationale a indiqué qu'il serait amené à préciser certaines des mesures annoncées par le ministre d'ici ce week-end.

16h49 : Bonjour FI ! Est-ce que Jean-Michel Blanquer doit faire d’autres annonces d’ici la rentrée ? Merci pour votre travail !

16h45 : Je ne trouve rien de spécifique concernant les étudiants plus âgés. Cette déclaration du président de la commission et insertion professionnelle de la conférence des présidents d’universités peut en revanche vous donner des éléments de réponse : "Les universités sont des établissements autonomes, donc elles appliquent les contraintes sanitaires en fonction des réalités de terrain. Pour arriver à atteindre ces objectifs, il est parfois nécessaire d'avoir une pédagogie un peu différente où on a une part d'enseignement à distance, une part en présentiel."

16h45 : Bonjour @Michèle et merci pour ces compliments (ça fait du bien !). Le protocole sanitaire applicable aux grandes écoles et aux universités a été fixé par un décret du 6 août 2020, qui dispose différentes mesures.

  • Maintenir une distanciation physique d'au moins 1 mètre entre chaque étudiant ou laisser un siège vacant dans les espaces clos, particulièrement dans les salles de cours, les amphithéâtres et dans les bibliothèques.
  • Porter systématiquement un masque y compris à l'occasion des déplacements et dans les bibliothèques. Le port du masque est devenu obligatoire en toutes circonstances.
  • Les espaces clos devront être aérés 10 à 15 mn deux fois par jour en l'absence des étudiants.
  • La circulation des étudiants devra être organisée pour éviter les regroupements et croisements trop importants.
  • La jauge des amphithéâtres sera adaptée pour faciliter la gestion des flux de circulation.

16h35 : Bonjour franceinfo merci pour votre super travail, votre patience et votre gentillesse à répondre à toutes nos questions. Étudiante du 3ème âge en université je souhaiterais savoir si un protocole sanitaire est défini pour les universités et notamment pour celles qui accueillent un public de senior, merci.

16h24 : Bonjour ! La préfecture du Var a annoncé en début d'après-midi que le port du masque devenait obligatoire dans la ville de Toulon. La préfecture rappelle que le masque est déjà obligatoire sur tous les marchés de plein air du département et dans certaines zones des communes suivantes :

16h25 : Bonjour France Info, et merci pour votre travail ! Avez-vous des infos concernant la région PACA et plus précisément dans le Var, qui vient de passer en "zone rouge" ? La préfecture a-t-elle pris des mesures, comme à Strasbourg ou Paris ? Les Sudistes commencent à transpirer, et non pas à cause du soleil ;) Merci

16h15 : Chose promise, chose due ! Nous avons répondu aux six questions les plus posées sur le port du masque dans l'espace public à Paris et dans la petite couronne.

Un couple se prend en photo devant le Sacré-Coeur, à Paris, le 27 août 2020.

15h31 : Par ailleurs, "les autorisations de manifestations, évènements, rassemblements sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public mettant en présence simultanée plus de 10 personnes seront strictement limitées en lien avec les maires des communes concernées", annonce également la préfecture.

15h30 : "Les bars et restaurants peuvent continuer à exercer leur activité sous réserve de ne pas contrevenir à cette mesure", précise-t-elle dans un communiqué. Une "dérogation est accordée pour les activités des établissements d'enseignement de la danse", ajoute encore la préfecture de l'Hérault.

15h29 : Il est désormais interdit de danser dans les bars et les "établissements recevant du public", ainsi que dans les lieux publics, "couverts ou non", de l'Hérault, placé hier en "zone de circulation active" du coronavirus, en vertu d'un arrêté préfectoral. La préfecture évoque de "nouvelles mesures de protection" à propos de ces dernières restrictions prises par un arrêté daté d'hier et valable jusqu'au 15 septembre.

15h26 : Après le classement en zone rouge de la Guadeloupe et de la Martinique, Santé publique France a publié son bulletin hebdomadaire sur la progression du Covid-19. Il fait le point sur la situation en outre-mer et les données montrent une forte progression de l'épidémie.

Santé Publique France coronavirus

15h09 : Il est 15 heures et quatre minutes et voici les principales informations de l'après-midi.

La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, a décidé de rendre le port du masque obligatoire dès samedi à 8 heures et "jusqu'au 30 septembre au moins" à Strasbourg et dans toutes les communes de plus de 10 000 habitants du département, a annoncé la préfecture dans un communiqué


Le masque est désormais obligatoire en extérieur dans tout Paris et la petite couronne. Mais pas pour les enfants de moins de 11 ans, ni pour les cyclistes et les joggeurs, après un revirement de la préfecture.

L'état de santé d'Alexeï Navalny montre "certaines améliorations", selon l'hôpital de la Charité à Berlin, où l'opposant russe est hospitalisé.


Météo France a placé les Pyrénées-Orientales en vigilance orange aux orages et aux inondations, à partir de 16 heures.



14h39 : "Il n'y a pas d'obligation de prise de température, beaucoup d'établissements le font déjà et il n'y a pas de problème, au contraire cela se passe très bien. La prise de température, c'est une bonne chose, c'est d'une simplicité, c'est infrarouge, c'est très rapide. Les gens sont prêts à accepter ça pour continuer à vivre sur nos terrasses et dans nos établissements. Si l'on devait fermer à 23 heures, ce que je ne souhaite pas, ce serait une catastrophe parce qu'économiquement ce serait encore nous prendre 10 à 20% de nos chiffres d'affaires."

"Une prise de température des clients va être en vigueur très prochainement" dans les bars et restaurants franciliens, a affirmé sur franceinfo Marcel Benezet.

14h38 : "Une prise de température des clients va être en vigueur très prochainement" dans les bars et restaurants franciliens, annonce le président de la branche des cafés, bars, brasseries du Groupement national des indépendants hôtellerie. Une mesure qui ne sera pas obligatoire et qui se fera par infrarouge.

La prolongation de l\'extension des terrasses jusqu\'en juin 2021 en raison de la crise sanitaire est \"une bonne nouvelle\" pour les restaurateurs parisiens (photos d\'illustration).

13h51 : Cette obligation s'imposera aux "personnes de plus de 11 ans", mais celles "pratiquant des activités physiques, sportives et artistiques" en seront exemptées "de même que les personnes en situation de handicap", a précisé la préfecture, invoquant "une accélération inquiétante" de l'épidémie "en particulier chez les jeunes".

13h49 : La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, a décidé de rendre le port du masque obligatoire dès samedi à 8 heures et "jusqu'au 30 septembre au moins" à Strasbourg et dans toutes les communes du département de plus de 10 000 habitants, a annoncé la préfecture dans un communiqué.

13h23 : "Relocaliser de vieux médicaments en France n'est pas une bonne idée", estime l'économiste Frédéric Bizard, interrogé par franceinfo, qui suggère un "Airbus du vaccin" pour envisager d'être de nouveau compétitifs.

La recherche pharmaceutique, pas une histoire de compétences mais de compétitivité (photo d\'illustration).

13h10 : Je reçois de nombreuses questions concernant les différentes modalités d'application de l'obligation de port du masque en extérieur à Paris et dans la petite couronne. Nous ne vous oublions pas : nous avons compilé une grande partie des questions posées depuis hier après-midi et nous préparons un article pour y répondre. Il devrait être en ligne très bientôt, je vous tiendrai bien sûr au courant.