DIRECT. Coronavirus : les tour-opérateurs français suspendent les voyages organisés vers la Chine

La région de Wuhan en Chine a été placée en quarantaine depuis jeudi afin de prévenir une nouvelle propagation de la maladie. Au total, 56 millions de personnes sont coupées du monde.

Une employée des Aéroports de Paris aide des passagers qui viennent de Chine, le 26 janvier 2020 à l\'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.
Une employée des Aéroports de Paris aide des passagers qui viennent de Chine, le 26 janvier 2020 à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. (ALAIN JOCARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Face au coronavirus, la France s'organise. Les tour-opérateurs français annoncent, dimanche 26 janvier, suspendre les voyages organisés vers la Chine. Un peu plus tôt, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait expliqué qu'"un rapatriement par voie aérienne directe" pour les Français de la région de Wuhan allait être organisé en "milieu de semaine". Ce rapatriement se fera "avec l'accord des autorités chinoises" et sous la supervision d'une "équipe médicale dédiée". Les personnes rapatriées devront en outre "demeurer dans un lieu d'accueil pendant 14 jours", période d'incubation estimée, a précisé la ministre. Suivez la situation dans notre direct. 

De nombreux nouveaux cas attendus. Le maire de Wuhan, la ville chinoise au coeur de l'épidémie de pneumonie virale, a déclaré s'attendre à environ un millier de contaminations supplémentaires, sur la base du nombre de patients hospitalisés qui n'ont pas encore été testés.

Des festivités du Nouvel An chinois annulées. Samedi, la communauté chinoise de Paris a fêté le premier jour de l'année du Rat. Mais dimanche matin, la maire de Paris a annoncé sur Europe 1 que le défilé prévu place de la République était annulé. A Bordeaux, les festivités du Nouvel An chinois, qui devaient se tenir dimanche, ont été annulées dès samedi par les organisateurs en raison de la confirmation d'un cas de coronavirus dans la capitale girondine.

Le commerce d'animaux sauvages temporairement interdit. La Chine a annoncé dimanche une interdiction temporaire du commerce d'animaux sauvages, dans le cadre des mesures prises pour tenter d'enrayer l'épidémie, qui serait partie d'un marché où était vendu ce type d'animaux à des fins de consommation.

Un bilan qui s'alourdit. La Chine déplore désormais près de 2 000 cas de contamination, dont 56 mortels, selon des chiffres communiqués dimanche. Le bilan de la veille s'élevait à 1 300 cas et 41 morts. Un premier décès a été annoncé dans la métropole géante de Shanghai, celui d'un homme de 88 ans.

Wuhan en quarantaine. Wuhan et sa région sont placées de facto en quarantaine depuis jeudi afin de prévenir une nouvelle propagation de la maladie. La circulation automobile "non essentielle" est interdite dans le centre de la métropole, devenu étrangement silencieuse, comme l'a constaté une équipe de l'AFP. Au total, 56 millions de personnes sont coupées du monde.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

22h19 : S'agissant des touristes se trouvant déjà sur place, le syndicat des tour-opérateurs ne propose pas de mesure de rapatriement, mais "de se tenir à leur disposition pour répondre à leurs interrogations", et "d'adapter" les programmes aux mesures prises par le gouvernement chinois".

22h18 : Les tours opérateurs français ont donc suspendu leurs séjours vers la Chine. "La fermeture de la plupart des sites touristiques empêche la bonne exécution des programmes et de ce fait les départs sont suspendus jusqu'au vendredi 21 février 2020 inclus", a expliqué leur fédération, le Seto dans un communiqué.

21h20 : Cinq cas de coronavirus sont confirmés sur le sol américain, indiquent les autorités sanitaires du pays.

21h12 : Les tour-opérateurrs français suspendent les voyages organisés vers la Chine, fait savoir ce soir leur fédération.

20h09 : Faisons un petit point sur l'actualité qui s'est emballée dans ces dernières minutes.

"Il ne faut pas acheter de masque en pharmacie, c'est inutile", met en garde Agnès Buzyn dans un point presse sur l'état du virus chinois en France. La ministre indique par ailleurs que les Français de Wuhan qui le souhaitent seront rapatriés par avion en milieu de semaine prochaine.

Un non franc et massif. C'est ainsi que Cédric Villani a répondu à Emmanuel Macron, qui lui demandait de se rapprocher de Benjamin Griveaux pour les municipales à Paris.

• Christophe Castaner a annoncé l'arrêt de l'usage des grenades GLI-F4 utilisées dans le cadre du maintien de l'ordre. Voilà ce qu'il faut savoir de leurs remplaçantes, les GM2L.

Jusqu'à son dernier souffle, il a vu la vie en bleu. Le célèbre directeur de cabaret Michou est mort à l'âge de 88 ans, annonce son attaché de presse à franceinfo.

20h03 : Agnès Buzyn a précisé lors d'une courte séance de questions réponses que les résultats pour les six cas sous surveillance seraient connus dans la nuit ou demain.

20h02 : "Nous avons des dizaines de millions de masques en stock en cas d'épidémie. Si nous devions le proposer, les autorités sanitaires le distribueraient à ceux qui en auraient besoin".

20h14 : "Il ne faut pas acheter des masques en pharmacie, c'est totalement inutile. Ce sont des masques qu'il faut mettre quand on est malade, pour ne pas envoyer des microbes à son entourage. Il y a des masques de protection pour les personnes en contact avec les malades, ce sont des masques différents pour les personnels soignants, avec une forme pointue."

19h59 : "Le nombre de morts rapporté au nombre de cas a l'air de se réduire par rapport à ce que nous craignons. En revanche, sa transmission est rapide. Mais là encore, nous sommes dépendants des informations qui nous arrivent de Chine."

19h57 : On n'a pas encore d'information sur les dix cas suspects qui sont actuellement traités dans l'Hexagone.

19h57 : On ne sait pas encore où ces personnes seront logées pendant les deux semaines de quarantaine.

19h56 : Le premier ministre a décidé d'un rapatriement des Français de Wuhan qui le souhaitent vers la France en milieu de semaine, en accord avec les autorités chinoises. "Les personnes ainsi rapatriées feront l'objet d'un suivi et demeureront dans un lieu d'accueil pendant 14 jours", précise Agnès Buzyn.

19h55 : Agnès Buzyn réaffirme la consigne pour les personnes qui se sentent malades de ne pas se rendre aux urgences.

19h54 : "La situation épidémiologique fait l'objet d'un suivi quotidien du ministère de la Santé. (...) La stratégie de la France, c'est d'éviter la propagation du virus en informant les personnels de santé et la population française, et nous avons pris des décisions en ce qui concerne les aéroports. Toutes les personnes susceptibles d'être infectées sont prises en charge et isolées dans les hôpitaux."

19h52 : Au tour d'Agnès Buzyn de prendre la parole pour faire un point de situation sur le coronavirus.

18h21 : Le président de l'Organisation mondiale de la santé vient de tweeter sur la situation. Il indique que l'institution est mobilisée 24h/24 sur cette épidémie, et qu'elle fournit des conseils aux différents pays en fonction de leur situation, grâce à un réseau mondial d'experts.

18h03 : 18 heures ! Faisons le point sur l'actualité de ce dimanche soir.

Une réunion d'urgence a lieu en ce moment à Matignon pour mesurer l'ampleur de l'épidémie en France, où pour l'instant trois cas sont recensés.

Jusqu'à son dernier souffle, il a vu la vie en bleu. Le célèbre directeur de cabaret Michou est mort à l'âge de 88 ans, annonce son attaché de presse à franceinfo.

• Christophe Castaner a annoncé le retrait immédiat d'une grenade lacrymogène controversée, la GLI-F4, régulièrement accusée de provoquer de graves blessures chez des manifestants.


Moment d'émotion au stade La Beaujoire où le public nantais a magnifiquement rendu hommage Emiliano Sala, l'attaquant argentin du club mort dans un accident d'avion il y a un an.

17h14 : Cela fait une semaine que la ville chinoise de Wuhan est devenu le centre d'attention du monde entier, en tant qu'épicentre du coronavirus. Retour en images sur ces sept jours d'angoisse dans notre diaporama.










(REUTERS ET AFP)

17h14 : Le Courrier picard a provoqué un certain malaise dans les kiosques avec sa manchette "Alerte jaune" sur le coronavirus. Le quotidien se défend de tout racisme - "ce n'était bien entendu nullement notre intention" et présente ses excuses "à tous ceux qui ont pu être choqués". Le journal explique ensuite la référence au "péril jaune" en vogue à la fin du XIXe siècle et affiche une volonté de relativiser l'importance de l'épidémie. On vous laisse juges.

15h59 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Le célèbre directeur de cabaret Michou est mort à l'âge de 88 ans, annonce son attaché de presse à franceinfo.

Le Guangdong (sud), province la plus peuplée de Chine, a imposé à ses 110 millions d'habitants le port du masque respiratoire, déjà obligatoire à Wuhan (centre).

Le gouvernement français annoncera des mesures concernant les ressortissants français présents à Wuhan, à l'issue d'une réunion à Matignon.


• Christophe Castaner a annoncé le retrait immédiat d'une grenade lacrymogène controversée, la GLI-F4, régulièrement accusée de provoquer de graves blessures chez des manifestants.

Lyon mène face à Toulouse à la pause (1-0), après un but de Maxwel Cornet. A suivre, Nantes-Bordeaux et Lille-PSG.

15h40 : Le maire de Wuhan, la ville chinoise au cœur de l'épidémie de pneumonie virale, déclare qu'il s'attend à environ un millier de contaminations supplémentaires, sur la base du nombre de patients hospitalisés qui n'ont pas encore été testés. Ce chiffre, s'il était confirmé, ferait bondir de moitié le nombre de contaminations annoncé dimanche pour l'ensemble du pays (2 000 cas dont 56 mortels).

15h01 : Le coronavirus 2019-nCoV "n'est pas aussi puissant" que le virus du Sras à l'origine d'une épidémie meurtrière en 2002-2003, mais il se révèle plus contagieux, selon de hauts responsables sanitaires chinois. "Pour autant, à ce que nous voyons à présent, cette maladie n'est (...) pas aussi puissante que le Sras", a déclaré Gao Fu, responsable du Centre chinois de contrôle et prévention des maladies,

13h17 : "Les Français à Wuhan sont environ 800. Ils sont en lien avec le consulat. Nous travaillons aujourd'hui sur une possibilité de rapatriement. Nous avons une réunion en fin d'après-midi avec le Premier ministre Edouard Philippe pour acter les méthodes et la façon dont nous allons procéder. Tout cela est en cours d'élaboration."

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a évoqué le sort des Français de Wuhan, au micro de RTL.

12h53 : Le Guangdong, province la plus peuplée de Chine, impose le port du masque respiratoire à ses 110 millions d'habitants. Le port du masque est déjà obligatoire à Wuhan (centre), la ville au cœur de l'épidémie. Une autre province, le Jiangxi (centre), ainsi que plusieurs grandes villes ont pris ce week-end des mesures similaires.



STRINGER / ANADOLU AGENCY / AFP

12h26 : Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé sur France 3 la tenue d'une réunion à Matignon consacrée au coronavirus 2019-nCoV. Celle-ci est prévue à 17 heures. "Le Premier ministre réunit l'ensemble des ministres concernés pour que nous puissions faire face à la situation aujourd'hui (...) et que nous prenions aussi en compte des dégradations possibles qui pourraient subvenir".

12h24 : "S'il faut pendant quelques semaines se passer des touristes chinois pour assurer la santé de nos concitoyens, c'est un sacrifice qu'il me semble assez humain et naturel de faire (...). On va attendre de voir quelle est la durée de cette interdiction, elle ne concerne à ce stade que les voyages en groupe, donc que la moitié de notre visitorat chinois."

Jean-François Martins, adjoint à la mairie de Paris, réagit sur franceinfo à la décision des autorités chinoises de suspendre tous les voyages organisés dans le pays et à l'étranger.

12h09 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Les festivités du Nouvel An chinois qui devaient se tenir à Paris ont été annulées. Hier, les autorités sanitaires ont annoncé trois cas confirmés du coronavirus 2019-nCov en France, sur un patient hospitalisé à Bordeaux et deux autres à Paris.

Le bilan en Chine est passé à 56 morts et près de 2 000 personnes sont contaminées. La situation est "grave", a reconnu hier soir le président Xi Jinping.

Engagés dans une lutte fratricide pour la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, candidat officiel de LREM, et Cédric Villani, entré en dissidence, s'affrontent désormais aussi sur le terrain du ferroviaire, avec des projets différents pour l'avenir de deux grandes gares parisiennes.

L'Opéra de Paris a retrouvé son public hier soir au son des Contes d'Hoffmann à Bastille après une grève historique contre la réforme des retraites. L'intersyndicale prévient qu'elle reste mobilisée "pour le retrait du projet de loi".

Le Conseil d'Etat a rendu la copie du gouvernement sur le projet de loi de réforme des retraites couverte de rouge. La juridiction veut que l'exécutif revoie sa copie.

11h44 : L’équipe médicale s’est contentée de donner des infos pratiques et des masques aux passagers, mais ceux-ci en avaient déjà. Cet après-midi, il y aura de nouveaux contrôles sur les deux avions qui arriveront d’Asie

11h44 : Cinq contrôles ont été réalisés ce matin entre 5h30 et 6h30 sur des avions en provenance d'Asie, précise ADP (ex-Aéroports de Paris) à franceinfo. L’équipe médicale est composée de 30 personnes : des médecins de l’ARS, de la Croix-Rouge, du personnel de l’aéroport et de la police. Certains passagers ont demandé qu’on prenne leur température. L'équipe n'a pas relevé de cas suspect.

10h41 : Les associations chinoises de Paris ont annulé le défilé du Nouvel An prévu cet après-midi place de la République, annonce la maire Anne Hidalgo sur Europe 1. "Dans ces conditions-là, c'est le principe de précaution qui prime", ajoute l'élue.

10h13 : Dali, Yunnan-Chine. Départ ce matin pour la capitale régionale Kunming. Plusieurs villes du Yunnan limitent les déplacements de voyageurs. Impressionnant de voir la réaction des Chinois – tous avec un masque, ce qui est rare même en temps pollué – et du gouvernement – thermomètres à l'entrée des gares et des musées pour tout voyageur.

10h13 : Un lecteur nous adresse une photo prise à Dali, ville située dans le province chinoise du Yunnan (sud du pays), avant un trajet pour Kungming.

10h03 : "Il y a une inquiétude importante auprès de la population. Cela est lié au fait que les centres qui accueillent les patients susceptibles d'être infectés sont extrêmement chargés".

Philippe Klein est médecin à la clinique internationale de Wuhan (Chine), foyer de l'épidémie. Il a livré son témoignage sur franceinfo. "Il y a eu un phénomène d'épuisement du personnel médical civil et ce personnel a dû être remplacé par des personnels médicaux de l'armée chinoise ici à Wuhan".

09h46 : La métropole chinoise de Shanghai a annoncé la suspension immédiate des lignes d'autocars longue distance, dans le cadre des mesures destinées à enrayer l'épidémie de pneumonie virale. Au nord du pays, les villes de Pékin, Tianjin et Xian ont pris des mesures similaires.

09h25 : "Faut-il avoir peur du coronavirus ?", s'interrogeait hier Le Parisien. Le quotidien change de ton ce matin : "Pas de panique". Il est rappelé que "les patients infectés et soignés en France allaient bien hier soir".



09h13 : La Chine a prononcé une interdiction temporaire du commerce d'animaux sauvages pour tenter d'enrayer l'épidémie de pneumonie virale. L'élevage, le transport ou leur vente sont prohibés "à partir de la date de l'annonce jusqu'à la fin de la situation épidémique nationale", selon une directive co-émise par le ministère de l'Agriculture.

09h00 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Les autorités sanitaires ont annoncé trois cas confirmés du coronavirus 2019-nCov en France, sur un patient hospitalisé à Bordeaux et deux autres à Paris. Le bilan en Chine est passé à 56 morts et près de 2 000 personnes sont contaminées.

L'Opéra de Paris a retrouvé son public hier soir au son des Contes d'Hoffmann à Bastille après une grève historique contre la réforme des retraites. L'intersyndicale prévient qu'elle reste mobilisée "pour le retrait du projet de loi".

Le Conseil d'Etat a rendu la copie du gouvernement sur le projet de loi de réforme des retraites couverte de rouge. Les sages veulent que l'exécutif revoie sa copie.

L'Italie a les yeux braqués dimanche sur l'Émilie-Romagne, riche région du nord dont l'élection régionale a valeur de test national. Les derniers sondages ont montré que la droite, menée par la Ligue, était au coude-à-coude avec le Parti démocrate.


La violente tempête qui s'abat sur l'Etat de Minas Gerais (Brésil) a fait au moins trente morts et dix-sept disparus, a annoncé la Défense civile.