Coronavirus 2019-nCoV : une "très grave menace" pour le monde, selon l'OMS

"Avec 99% des cas recensés en Chine, cela reste essentiellement une urgence pour ce pays mais qui représente une très grave menace pour le reste du monde", a déclaré mardi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Un membre du personnel médical dans une résidence où deux personnes ont été testées positives au coronavirus, à Hong Kong, le 11 février 2020.
Un membre du personnel médical dans une résidence où deux personnes ont été testées positives au coronavirus, à Hong Kong, le 11 février 2020. (ANTHONY WALLACE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'épidémie de coronavirus 2019-nCoV, partie de Chine, constitue une "très grave menace pour le reste du monde", a déclaré mardi 10 février le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en lançant un appel pour le partage des échantillons du virus et une accélération de la recherche de traitements et de vaccins. "Avec 99% des cas recensés en Chine, cela reste essentiellement une urgence pour ce pays, mais qui représente une très grave menace pour le reste du monde", a dit Tedros Adhanom Ghebreyesus en ouverture d'un séminaire de plus de 400 chercheurs et représentants d'autorités sanitaires nationales. Suivez l'évolution de la situation en direct sur franceinfo.fr.

Plus de 1 000 morts en Chine. La barre des 1 000 morts en Chine a été franchie lundi, tandis que le président Xi Jinping a appelé à des mesures "plus fortes et décisives" contre la maladie. En dehors de la Chine continentale, le virus a tué deux personnes, une aux Philippines et une autre à Hong Kong, et plus de 400 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires.

Pas de nouveau cas en France. Aucun nouveau cas de coronavirus n'a été détecté en France, les tests réalisés en Haute-Savoie sont tous négatifs. Il n'y a pas "de chaîne de transmission de l'épidémie" à ce jour, a déclaré le directeur général de la Santé, lundi soir. Le bilan est toujours de 11 personnes contaminées, dont un cas sévère.

Une centaine de personnes évacuées à Hong Kong. Plus d'une centaine de personnes ont été évacuées mardi d'une tour d'habitation de 35 étages à Hong Kong en raison de la découverte d'un second cas du nouveau coronavirus dans cette résidence, mais à un étage distinct. Les autorités s'interrogent sur une éventuelle contagion via des canalisations.

Quatre Français à bord du Diamond PrincessQuatre Français se trouvent à bord du paquebot, trois passagers et un membre d'équipage. Parmi les 3 700 passagers du navire de croisière en quarantaine depuis une semaine dans le port de Yokohama au Japon, 135 personnes sont contaminées.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

08h47 : "L'épidémie, déjà, semble peut-être ralentir depuis un jour, ce qui serait bien évidemment une très bonne nouvelle. Grâce aux mesures de confinement importantes qui ont été prises par les autorités chinoises. Si jamais l'épidémie se poursuit, évidemment, le vaccin sera utile, si l'épidémie s'arrête, le vaccin ne sera plus utile, comme cela a été le cas lors de l'épidémie du SRAS. Pour autant, on ne peut pas ne rien faire, donc il faut qu'on lance ce qu'il faut, qu'on fasse le travail et on verra bien."

Frédéric Tangy, professeur et directeur du laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur, dirige actuellement l'équipe qui est en train de mettre au point un vaccin contre le coronavirus.

08h45 : Une course contre la montre est engagée dans les laboratoires du monde entier pour trouver le vaccin qui permettra peut-être de stopper l'épidémie de coronavirus 2019-nCov, alors que la barre des 1 000 morts a été franchie cette nuit en Chine.

08h16 : Frédéric Tangy, professeur et directeur du laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur, dirige actuellement l'équipe qui est en train de mettre au point un vaccin contre le coronavirus. Selon lui, il faudra attendre "la fin de l'été prochain" pour obtenir un vaccin qui serait "disponible pour des études cliniques", a-t-il expliqué sur franceinfo ce matin.