Dimanche en politique, France 3

VIDEO. Le manque de masques montre que "nous ne sommes plus maîtres de notre destin", selon la secrétaire d'Etat à l'Economie

Invitée de l'émission "Dimanche en politique" le 10 mai 2020, Agnès Pannier-Runacher a réagi aux critiques de l'opposition et des collectivités locales dans la gestion de l'approvisionnement de masques en vue du déconfinement.

France 3

Dans le magazine "Dimanche en politique", la secrétaire d'Etat à l'Economie, Agnès Pannier-Runacher, était l'invitée de Francis Letellier. Elle a justifié le retard accusé par la France en termes de masques dans les premières semaines de l'épidémie de coronavirus. "Au fond, derrière le sujet des masques, ce qu'il y a, c'est la mise en évidence de notre dépendance industrielle par rapport à un autre pays qui en l'occurrence est la Chine", a expliqué Agnès Pannier-Runacher.

Accélérer la "reconquête industrielle"

"Qu'est-ce qui bloque sur les masques ? C'est que nous ne sommes plus maîtres de notre destin : ce n'est pas nous qui fabriquons, ce n'est pas nous qui fixons les prix. Effectivement, nous sommes tributaires d'un approvisionnement." Afin de ne plus être confronté à ce genre de problème, la secrétaire d'Etat a insisté sur le besoin "d'accélérer" la "reconquête industrielle". "Nous devons développer des capacités en France de production d'un certain nombre de produits."

Un masque FFP2, le 11 avril 2020.
Un masque FFP2, le 11 avril 2020. (FLORIAN JANNOT-CAEILLET / HANS LUCAS / AFP)