Coronavirus : un premier avion avec 5,5 millions de masques en provenance de Chine atterrit à Roissy

Samedi, le gouvernement a annoncé l'instauration d'un pont aérien avec la Chine pour acheminer en toute sécurité des cargaisons de masques, dont les soignants manquent cruellement pour se protéger face à l'épidémie de coronavirus.

Un Boeing 777 Cargo de la compagnie Air France, le 29 octobre 2019 à l\'aéroport de Roissy.
Un Boeing 777 Cargo de la compagnie Air France, le 29 octobre 2019 à l'aéroport de Roissy. (MARTIN BUREAU / AFP)

Près de 100 tonnes de matériel médical à bord. Un avion en provenance de Chine, convoyant 5,5 millions de masques médicaux, a atterri à l'aéroport de Roissy, dimanche 29 mars, en fin de journée, au lendemain de l'annonce par le gouvernement d'une commande massive d'équipements contre le Covid-19. La compagnie aérienne l'a annoncé sur son compte Twitter.

"Dans les soutes de ce vol [...] les premiers 2,5 millions de masques FFP2 que LVMH a commandés en Chine pour les offrir aux autorités françaises", précise le Directeur des relations extérieures du groupe LVMH, également sur Twitter.

Samedi, le gouvernement a annoncé l'instauration d'un pont aérien avec la Chine pour acheminer en toute sécurité des cargaisons de masques.

"Une série de vols étalés sur quinze jours"

L'aéroport de Paris-Vatry (Marne), qui dispose d'une zone cargo dédiée au fret, attend "un premier vol demain (lundi), puis une série de vols étalés sur quinze jours dans un premier temps", avec au moins un vol quotidien par gros porteurs. Ils "transporteront en moyenne 100 tonnes de fret chacun, avec des masques et du matériel médical en quantités variables" en provenance de Chine. Chaque avion contiendra au moins une dizaine de millions de masques.

La France a ainsi commandé "plus d'un milliard" de masques, notamment à la Chine. D'autres vols sont attendus dans les prochains jours pour acheminer cet équipement de protection indispensable. Selon les chiffres du gouvernement, la France produit 8 millions de masques chaque semaine, ce qui rend indispensable l'importation de ces matériels médicaux.