Désinformation sur le Covid-19 : Neil Young met la pression sur Spotify

Le chanteur américain Neil Young a engagé un bras de fer avec la plateforme Spotify, qu'il accuse de propager de fausses informations sur le Covid-19 et la vaccination.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Neil Young en concert à Québec (Canada) le 7 juillet 2018 ; Joe Rogan à Las Vegas (Etats-Unis) le 10 décembre 2021. Montage photo (ALICE CHICHE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"C'est Joe Rogan ou moi" : voilà ce que Neil young a écrit à sa maison de disques et à Spotify, en leur demandant de retirer immédiatement toute sa musique de la plateforme. En cause, le podcast de Joe Rogan, que Spotify a acheté en décembre 2020 pour 100 millions de dollars. Le comédien, adepte des sports de combat, y mène un entretien quotidien de deux ou trois heures, suivi par 11 millions de personnes, ce qui en fait de loin le plus écouté du site.

Il y a parlé de candidature à la présidence avec Kanye West, il a fait fumer du cannabis à Elon Musk, toujours avec les mêmes positions hostiles au vaccin anti-Covid. Rogan affirme "qu'un jeune en bonne santé n'en a pas besoin, que quelqu'un qui fait du sport et se nourrit bien non plus, que le vaccin est imposé alors qu'il n'empêche pas d'avoir le virus". Autant de propos inacceptables pour l'auteur de Heart of Gold, qui rejoint les quelque 270 médecins et scientifiques signataires d'une lettre ouverte le mois dernier, dans laquelle ils demandent à Spotify de cesser de diffuser les affirmations sans fondement de Joe Rogan.

Artiste engagé à gauche, Neil Young n'hésite pas à faire connaître publiquement ses combats, voire à les porter devant la justice : en août 2020, il avait porté plainte contre l'équipe de Donald Trump, qui utilisait certaines de ses chansons lors de meetings électoraux pendant la campagne (perdue) pour la réélection du président américain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.