Cet article date de plus de deux ans.

Déconfinement : la ville de Toulouse prépare ses transports en commun

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Déconfinement : la ville de Toulouse prépare ses transports en commun
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

À partir du 11 mai, les masques seront obligatoires dans les transports en commun. Mais comment faire appliquer le port du masque et la distanciation sociale dans les métros, trams et bus ? Reportage à Toulouse (Haute-Garonne).

Désinfection des rampes, des boutons d’ascenseurs ou encore des écrans tactiles à l’aide de produits virucides. À Toulouse, en Haute-Garonne, les mesures sont renforcées dans les transports en commun pour lutter contre le coronavirus. Nuit et jour, l’ensemble des zones de contact dans les rames et les stations de métro est passé au crible.

Respecter une distance d’un mètre entre les passagers

Les mesures sanitaires sont combinées aux gestes barrières. À partir du 11 mai, seuls les passagers munis d’un masque pourront circuler. Dans chaque station, un distributeur de gel hydroalcoolique sera positionné avant l’accès aux quais. Dans les rames, il faudra respecter une distance d’un mètre entre les passagers, un siège sur deux sera accessible. “On n'exclut pas de mettre en place un système de sas, c’est-à-dire que quand on a trop de personnes en bas, on bloque le niveau où il y a les quais”, explique Jean-Michel Lattes, président de Tisséo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.