Déconfinement : Edouard Philippe risque gros

Le vote des députés prévu immédiatement après la présentation du plan de déconfinement à l’Assemblée nationale fait débat. L’opposition réclamait un temps de réflexion. Edouard Philippe pourrait en sortir fragilisé.

France 2

Le vote sur le déconfinement à l'Assemblée nationale mardi 28 avril est consultatif. Quoi qu’il arrive, Edouard Philippe ne sera pas renversé. Ce n’est pas une motion de censure. Mais il sera peut-être affaibli parce qu’on pourra lui imputer la responsabilité du fait que l’unité nationale n’est pas au rendez-vous de cette séquence si jamais l’opposition vote contre ou s’abstient et surtout si des élus de la majorité s’abstiennent également. Il pourrait être considéré comme responsable parce que c’est lui qui a décidé de ce calendrier et d’un vote le jour même des annonces du plan de déconfinement sans aucun temps pour l’opposition pour les évaluer sérieusement.

Vers un changement de Premier ministre

Les relations se tendent entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe car leurs destins ne sont plus liés, estime l'éditorialiste politique Daïc Audouit. Le président prépare une réponse plus sociale et écologique, ce qui n’est pas incarné par le Premier ministre alors il devra peut-être le remplacer pour prendre un nouveau souffle. Edouard Philippe est concentré sur le présent parce qu’il veut réussir le déconfinement et répondre devant la justice sur le manque de préparation de l’Etat au début de l’épidémie. Tous deux vont devoir assumer cette crise mais pas forcément de la même façon et au même moment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe à l\'Elysée, le 24 mars 2020.
Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Elysée, le 24 mars 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)