Crise du coronavirus : les députés s'interrogent sur la composition du comité scientifique, rapporte le LR Julien Aubert

La commission d'enquête nommée sur la gestion de l'épidémie de coronavirus essaie de déterminer si l'équipe formée pour conseiller le gouvernement était bien éclectique ou déjà formée avec des idées "préconçues".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Audition par la commision d'enquête de l'Assemblee nationale du Pr Didier Raoult, le 24 juin 2020. (LUC NOBOUT / MAXPPP)

"Ce que nous devons percer, c'est de savoir si, dans la composition du comité scientifique, il y a eu un biais", a expliqué le député LR Julien Aubert, membre de la mission d’information sur la gestion de la crise du coronavirus, jeudi 25 juin sur franceinfo. Devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale mercredi, le professeur Didier Raoult s'est montré très critique vis-à-vis du conseil scientifique, chargé de conseiller l'exécutif sur la crise sanitaire, et a continué à promouvoir l'hydroxychloroquine.

"La difficulté de ce comité scientifique, dit-il, c'est qu'il n'était pas vraiment scientifique", a résumé Julien Aubert. "Il explique qu'il y avait dedans des modélisateurs de mathématiques ou des gens qui n'étaient pas spécialisés dans la lutte contre les infections aiguës. Il a expliqué aussi que, en réalité, dans la composition, tous ces gens-là se connaissaient parce que c'était la même équipe qui avait fondée REACTing [un consortium de recherches sur les maladies infectieuses émergentes] à l'origine de [l'essai clinique européen] Discovery", a poursuivi le député LR du Vaucluse.

La commission d'enquête de l'Assemblée va donc chercher à "savoir si, dans la composition du comité scientifique, il y a eu un biais, c'est-à-dire qu'on n'a pas véritablement pris des gens venus d'horizons différents, mais déjà une équipe qui avait, finalement dès le début, une idée très préconçue du médicament qu'il fallait ou de la stratégie qu'il fallait, et donc il n'y avait plus de débat à l'intérieur de l'instance formée par Emmanuel Macron pour le conseiller".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.