Covid-19 : un vétérinaire intègre pour la première fois le Conseil scientifique

Thierry Lefrançois est un "spécialiste des approches intégrées et des réseaux de santé au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement" a indiqué le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Lancement d'une campagne de vaccination dans le Vaucluse (illustration). (CHRISTOPHE AGOSTINIS / MAXPPP)

Quatre nouvelles personnalités intègrent le comité de scientifiques constitué au titre de l’état d’urgence sanitaire déclaré pour faire face à l’épidémie de Covid-19, indique un décret du 16 février 2021 publié au Journal officiel mercredi 17 février. Il s'agit de Catherine Chirouze, infectiologue ; Angele Consoli, pédopsychiatre ; Olivier Guérin, gériatre, président de la Société française de gériatrie et Thierry Lefrançois, vétérinaire.

Thierry Lefrançois est un "spécialiste des approches intégrées et des réseaux de santé au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement", selon un communiqué du ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation.

Développer une approche "interdisciplinaire"

Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, "se félicite" dans ce communiqué "de l’intégration d’une expertise vétérinaire au sein du conseil scientifique, permettant de développer l’approche interdisciplinaire qui est nécessaire tant au plan national qu’aux niveaux européen et international". Le ministère précise que le ministre a soutenu et proposé cette nomination puisque "les dernières décennies ont été marquées par des crises sanitaires qui ont souvent mis en évidence l’interdépendance entre l’animal, l’humain et les écosystèmes."

La présence d'un vétérinaire au sein de ce conseil était notamment une demande du député LREM Loïc Dombreval. "L'équipe du conseil scientifique n'est pas complète, il faut qu'elle soit enrichie de vétérinaires", avait plaidé sur franceinfo en novembre dernier l'élu, vétérinaire de profession. Il venait alors d'envoyer une lettre au président de la République pour que les vétérinaires soient consultés comme les médecins pour lutter contre le Covid-19.

Le Covid-19 est une maladie qui provient de l'animal, les vétérinaires ont découvert les coronavirus bien avant que le Covid-19 n'arrive.

Loïc Dombreval

à franceinfo

Selon le député et président du groupe parlementaire "condition animale", "les vétérinaires connaissent parfaitement l'approche qui consiste à vacciner des populations entières d'animaux, ce qui consiste à traiter et à prévenir des épidémies". En apportant une autre vision, l'apport d'un vétérinaire pourra être "extrêmement" enrichissant assure le député.

Face à la crise du coronavirus, le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation rappelle que les vétérinaires praticiens et les écoles nationales vétérinaires ont mis à disposition des hôpitaux du matériel médical, les laboratoires vétérinaires départementaux réalisent des tests de dépistage et de séquençage du virus afin d’identifier les variants, les laboratoires pharmaceutiques vétérinaires contribuent aujourd’hui au stockage des vaccins par la mise à disposition de congélateurs et certains ont proposé leurs services pour en produire sous licence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.