Covid-19 : quand le Royaume-Uni expérimentait les confinements locaux

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : quand le Royaume-Uni expérimentait les confinements locaux
France 2
Article rédigé par
M. Boisseau - France 2
France Télévisions

Le Royaume-Uni a été l’un des premiers pays à expérimenter la stratégie des confinements locaux l’été dernier.

La ville de Leicester, au Royaume-Uni, a connu un confinement local. Cette mesure a été jugée efficace dans un premier temps, avec une baisse assez nette des contaminations. Mais pas à moyen terme. La lassitude de la population et le moindre respect du confinement ont fini par gâcher ces résultats. Les restrictions locales ont ensuite été appliquées à d’autres villes. Comme Manchester ou Liverpool, avec souvent un sentiment d’injustice au sein de la population. Elles ont fini par être abandonnées.

Vers un retour des confinements locaux ?

Le gros problème c’était le manque de lisibilité à l’échelle nationale, avec toutes ces règles différentes. Désormais, en Angleterre, face aux variants, c’est le confinement national qui prime avec d’excellents résultats, c’est ce qui a fait reculer l’épidémie. Toutefois, le Premier ministre Boris Johnson n’exclut pas un retour de ces confinements locaux, lorsque l’ensemble des mesures à l’échelle nationale auront été allégées. C’est-à-dire à partir du mois de juin, explique le journaliste de France Télévisions, Matthieu Boisseau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.