Covid-19 : pour empêcher une rave-party, la préfecture du Morbihan interdit les rassemblements festifs de plus de 500 personnes

La préfecture estime que plusieurs rassemblements festifs "non autorisés" et pouvant rassembler plusieurs milliers de personnes "sont susceptibles de se dérouler les 6 et 7 mars dans l’Ouest de la France" et ce malgré l'épidémie de coronavirus.

Article rédigé par
Avec France Bleu Armorique - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La préfecture du Morbihan à Vannes. (RICHARD VILLALON / MAXPPP)

La préfecture du Morbihan a pris vendredi 5 mars un arrêté interdisant "les rassemblements festifs à caractère musical" pouvant rassembler au moins 500 personnes, rapporte France Bleu Armorique. Elle veut ainsi éviter la tenue d'une rave party en pleine épidémie de Covid-19. En janvier dernier, 2 500 personnes avaient participé à une rave party clandestine à Lieuron, en Ille-et-Vilaine.

"Un risque de transmission accru" du Covid-19"

La préfecture estime qu'"un ou plusieurs rassemblements festifs à caractère musical non autorisés, pouvant regrouper plusieurs milliers de participants, sont susceptibles de se dérouler les 6 et 7 mars dans l’Ouest de la France". En pleine épidémie de Covid-19, ce type de rassemblement comporte "un risque de transmission accru au sein de la population", alors que le taux d’incidence dans le Morbihan et sur le territoire national est "à un niveau élevé", précise la préfecture.

"La circulation de tout véhicule transportant du matériel de sons à destination d’un rassemblement festif à caractère musical" n'est pas autorisée ce week-end dans le Morbihan, ajoute le préfet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.