Covid-19 : malgré une baisse des chiffres de l’épidémie, le Royaume-Uni reste prudent

Publié Mis à jour
Covid-19 : malgré une baisse des chiffres de l’épidémie, le Royaume-Uni reste prudent
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Boisseau, C.Madini, J.Ezvan, L.Soudre - France 2
France Télévisions

Les Britanniques ont fait le choix d’un isolement assez radical. La Grande-Bretagne qui affiche cette semaine les indicateurs les plus bas depuis le début de la crise sanitaire, s’inquiète à nouveau de la montée en puissance du variant Indien.

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, a pris la parole vendredi 14 mai dans l’après-midi concernant l’évolution du variant Indien. Plus de 1 300 cas de ce variant Indien ont été détectés au Royaume-Uni, notamment près de Manchester. Mais la situation reste sous contrôle selon Boris Johnson, voilà pourquoi il n’y a pas de changement dans le calendrier de déconfinement. Toutefois, si le variant devait encore se propager, alors des restrictions seront prises”, indique le journaliste Matthieu Boisseau, en direct de Londres.

Boris Johnson ne veut prendre aucun risque à cause du variant Indien

Le Royaume-Uni n’accueille toujours qu’un Eurostar par jour à Londres en provenance de Paris, contre 18 avant la crise. Les chiffres de l’épidémie sont pourtant les plus bas depuis l’été dernier : 2 300 cas quotidiens en moyenne et 10 décès. Mais Boris Johnson ne veut prendre aucun risque à cause du variant Indien. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.