Covid-19 : les salariés en quarantaine sont indemnisés

En cas de contamination par le nouveau coronavirus ou de mise en quarantaine, tour d'horizon des droits des salariés en France. 

Le coronavirus Covid-19 se propage en Europe et inquiète le secteur économique. Face aux impératifs de production de leur entreprise, les employés ont des droits. Si un salarié est contraint de travailler dans un pays touché par le virus comme la Chine, la Corée du Sud ou l'Italie, il peut exercer un droit de retrait, conformément au Code du travail. Un salarié a également des devoirs vis-à-vis de son entreprise s'il revient d'une zone à risque. Ainsi, il doit informer son employeur et effectuer une visite médicale.

Confinement possible

Pour éviter de contaminer ses collègues en revenant d’une zone touchée par le coronavirus, un salarié peut être placé en confinement. La sécurité sociale lui verse alors une indemnité journalière, qui peut courir jusqu'à 20 jours. L'employeur ne peut pas faire rattraper ces journées. Si la personne concernée par le confinement est un enfant, ses parents peuvent bénéficier d'un arrêt de travail de 20 jours maximum. En revanche, cet arrêt ne peut être délivré que par un médecin d’une Agence régionale de santé (ARS).

Le JT
Les autres sujets du JT
(JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)