Covid-19 : les Italiens doivent renoncer aux dîners dans les restaurants, au cinéma et au théâtre

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a renforcé dimanche les restrictions contre la pandémie de coronavirus. Bars et restaurants doivent arrêter de servir à 18 heures.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un restaurateur range une table de sa terrasse devant le Panthéon à Rome, le 23 octobre 2020, jour d'entrée en vigueur d'un couvre-feu local. (REMO CASILLI / REUTERS)

Cinémas, théâtres, salles de gym fermés, restaurants et bars interdits de servir après 18 heures : le Premier ministre italien Giuseppe Conte a renforcé dimanche 25 octobre les restrictions contre la pandémie de Covid-19, après la publication de chiffres record. Quelque 20 000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés lors des 24 dernières heures dans le pays, selon le comptage annoncé par les autorités samedi.

La décision du chef du gouvernement intervient malgré l'opposition des gouverneurs de régions et des manifestations nocturnes qui se sont produites durant le week-end pour protester contre le couvre-feu.

A partir de lundi, les cinémas, les théâtres, les salles de gym et les piscines vont devoir fermer jusqu'au 24 novembre selon ces nouvelles restrictions, ont annoncé les services du Premier ministre. "L'objectif est clair : garder la courbe de contagion sous contrôle, car c'est le seul moyen de pouvoir gérer la pandémie sans être submergés", a expliqué dimanche le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

Les écoles restent ouvertes

Il a ajouté que ces mesures étaient nécessaires pour éviter un reconfinement comme celui du printemps, "que le pays ne peut plus se permettre". Les écoles primaires et les maternelles resteront cependant ouvertes, alors que 75% des classes dans les lycées et les universités se tiendront en ligne. La population a été appelée à éviter le plus possible les transports en commun et les déplacements hors de leurs quartiers.

Au total, plus de 500 000 cas d'infection et 37 000 décès ont été recensés dans le premier pays européen à avoir été durement frappé par la pandémie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.