Covid-19 : les îles Marshall en état de "catastrophe sanitaire" face à l'explosion des contaminations

Plus de 10% des habitants de la capitale ont été contaminés par le variant Omicron en une semaine. Le pays n'avait jusqu'ici recensé aucune transmission locale du virus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une plage de Majuro, la capitale des îles Marshall, le 3 septembre 2013. (MAXPPP)

C'était l'un des derniers pays au monde a être épargné par le Covid-19. Les îles Marshall ont déclaré l'état de "catastrophe sanitaire" face à une explosion des cas de Covid-19 dans la capitale Majuro, lundi 15 août.

Près de 2 800 personnes ont été contaminées en une semaine par le variant Omicron dans la ville de 22 500 habitants. L'épidémie continue même "à prendre de la vigueur", a averti le ministre de la Santé, le nombre de cas ayant doublé entre samedi et dimanche. "Près de 75% des personnes testées sont positives, ce qui est un taux incroyablement élevé", a ajouté le responsable, qui a annoncé que "nous nous préparons pour la phase la plus difficile de l'épidémie maintenant à Majuro".

Trois morts et 3 000 cas positifs

Au total, le pays a enregistré 3 000 cas positifs et trois morts pour une population de 42 000 habitants. Le président des îles Marshall, David Kabua, a signé un "état de catastrophe sanitaire" pour permettre au gouvernement d'avoir accès aux financements d'urgence, vendredi 12 août. 

Parmi les explications possibles de ces contaminations, les soupçons se tournent vers l'assouplissement récent des règles de quarantaine et de fermeture des frontières, que le gouvernement avait prévu d'abandonner complètement au 1er octobre. Des agences de santé publiques étrangères doivent envoyer de l'aide et des professionnels de santé dans les prochains jours, selon le ministre de la Santé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.