Covid-19 : les autorités donnent leur feu vert pour le concert-test à Paris

Le "projet d'expérimentation" pourrait avoir lieu à Bercy le 29 mai et accueillir 5 000 personnes "debout dans une salle fermée".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un concert-test au Palau Sant Jordi, le 27 mars 2021 à Barcelone (Espagne). (ADRIA PUIG / AFP)

Un espoir pour le monde de la culture. Les autorités ont donné leur feu vert au concert-test parisien à Bercy, qui pourrait avoir lieu le 29 mai, a annoncé mardi 11 mai le Prodiss (Syndicat du spectacle musical et de variété). Le "projet d'expérimentation 'Ambition Live Again' [nom de l'expérimentation parisienne], porté par le Prodiss depuis plusieurs mois, est désormais autorisé, comme la ministre de la Culture [Roselyne Bachelot] l'a annoncé devant les membres du Conseil national des professions du spectacle (CNPS)" réunis mardi, précise le syndicat.

Le concert-test parisien à Bercy "devrait se tenir le 29 mai" – le même jour qu'un éventuel concert-test à Marseille – et accueillir 5 000 personnes, expliquait récemment l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), en charge du volet scientifique. Ce concert "se déroulera en configuration debout dans une salle fermée", spécifiait encore l'AP-HP dans un communiqué – les concerts debout sont bannis depuis plus d'un an en raison de la crise sanitaire.

Le groupe Indochine candidat

"Il s'agit d'un projet porteur d'espoir pour un secteur qui en a besoin et qui est à l'arrêt depuis maintenant 14 mois […] C'est aujourd'hui que la reprise de septembre se prépare", s'est réjoui le Prodiss à propos du concert-test. Le groupe Indochine s'est dit prêt à y participer. "On veut le faire, pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu'aller dans un concert [avec masques], ce n'est pas risqué", exposait dernièrement le leader du groupe Nicola Sirkis à l'AFP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.