Covid-19 : le variant identifié en Inde est 40% plus transmissible, selon le ministre britannique de la Santé

Le variant delta du Sars-CoV-2 est désormais dominant au Royaume-Uni. Sa plus grande contagiosité menace la levée des dernières restrictions dans le pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sur le pont Westminster, à Londres, le 2 juin 2021. (DAVID CLIFF / NURPHOTO / AFP)

Il a été identifié en Inde pour la première fois en avril. Le variant delta du Sars-CoV-2 se transmet 40% plus que le variant alpha, détecté au Royaume-Uni et jusqu'alors dominant dans le pays, a affirmé sur la BBC, dimanche 6 juin, le ministre britannique de la Santé Matt Hancock.

Malgré une augmentation du nombre de nouveaux cas de Covid-19 ces derniers jours, dépassant les 5 000 voire 6 000 cas recensés quotidiennement au Royaume-Uni, le nombre d'hospitalisations reste stable, a ajouté Matt Hancock. La majorité des hospitalisations concerne par ailleurs des patients qui n'ont pas été vaccinés, a-t-il assuré.

Pays le plus durement touché d'Europe avec près de 128 000 morts, le Royaume-Uni a administré au moins une première dose de vaccin à plus de 40 millions de personnes. Plus de 27 millions ont reçu une deuxième dose. Mais l'arrivée sur le territoire du variant delta, plus contagieux, menace la levée des restrictions expérée le 21 juin. Selon certains journaux britanniques, le gouvernement pourrait reporter de deux semaines cette échéance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.