Covid-19 : le préfet des Alpes-Maritimes étend les restrictions à tout le département

Les restrictions déjà en vigueur à Nice vont être étendues à tout le département, annonce le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez mardi 22 septembre. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le port du masque est obligatoire dans toute la ville de Nice (Alpes-Maritimes) (ROMAIN BERCHET / FRANCE-BLEU AZUR)

Le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez a annoncé mardi 22 septembre sur France Bleu Azur qu'il étend à tout le département les restrictions pour lutter contre le Covid-19 déjà en vigueur à Nice, car "il faut être réaliste, le Covid ne s'arrête pas aux frontières des départements".

Le Covid-19 "concerne tout notre bassin de vie, ce bassin de la Côte d'Azur. À partir de là, il est nécessaire d'étendre les mesures, tout d'abord pour la protection de nos concitoyens, mais aussi pour qu'il n'y ait pas d'injustice, notamment pour l'activité commerciale, les bars et les restaurants", a expliqué le préfet.

Un taux d'incidence élevé dans le département

En conséquence, les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits dans les parcs, les jardins, les quais et les plages dans toutes les Alpes-Maritimes. Les grands événements ne peuvent accueillir que jusqu'à 1 000 spectateurs, et les bars et restaurants doivent fermer au plus tard à minuit et demi.

Bernard Gonzalez a rappelé que "le taux d'incidence que nous avons actuellement dans le département est élevé. Il est de 153 à peu près, c'est-à-dire trois fois le seuil d'alerte. Il est quasiment égal que l'on soit à Nice, à Antibes, à Cannes, ou ailleurs dans le département".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.