Covid-19 : le personnel du Louvre utilise son droit de retrait et ferme les portes du musée

Les salariés du Louvre (Paris) ont voulu utiliser leur droit de retrait et les portes du musée sont restées fermées dimanche 1er mars.

France 2

Les touristes ont trouvé porte close. Depuis dimanche 1er mars au matin, les visiteurs du Louvre repartent bredouille, car le personnel, inquiet de l'épidémie du Covid-19, a voté un droit de retrait. "Je suis très déçu parce qu'on est venu exprès", indique un homme aux abords du musée. "On les comprend, les gens ont peur pour leur santé, comme tout le monde, mais c'est vraiment dommage", estime une jeune femme. Les salariés craignent d'être en contact avec des personnes porteuses du virus.

La direction a tenté de convaincre les salariés

La direction a cherché à les convaincre de reprendre le travail, sans succès. Le droit de retrait prévu par le Code du travail permet à un employé de se retirer d'une situation de travail lorsqu'il a un motif raisonnable de penser qu'elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé. De son côté, la direction du musée assure mettre en oeuvre toutes les mesures pour protéger agents et visiteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les salariés du Louvre (Paris) ont voulu utiliser leur droit de retrait et les portes du musée sont restées fermées dimanche 1er mars.
Les salariés du Louvre (Paris) ont voulu utiliser leur droit de retrait et les portes du musée sont restées fermées dimanche 1er mars. (France 2)