Covid-19 : le Grand Est en pleine crise

Quelques jours après Noël, la région est sévèrement frappée par l’épidémie de coronavirus. Des élus plaident pour des reconfinements locaux. 

France 2

Les cas de Covid-19 font partie du quotidien du CHRU Nancy (Meurthe-et-Moselle). Quatre nouvelles entrées ont été enregistrées les dernières 48 heures. Pour le personnel mobilisé depuis des mois, la fatigue se fait ressentir. "On a déjà vécu la première vague dans la région de plein fouetexplique Léo Coignus, médecin réanimateur. C’est inquiétant, même si on est préparé.

Les patients Covid s’ajoutent aux autres personnes en réanimation, et la quasi-totalité des lits est désormais occupée. "On est presque saturé. On a beaucoup, beaucoup de patients en médecine Covid, donc mathématiquement on va avoir des gens en réanimation Covid dans les jours qui vont suivre, ajoute le professeur Gerard Audibert, chef du pôle anesthésie au CHRU de Nancy. […] Et le 31 décembre n’est pas encore passé..."

Reconfinement local ? 

À Nancy, les fêtes de fin d’années sont gâchées par la flambée de l’épidémie. Les habitants se font massivement tester, souvent par précaution. L’annonce de nouvelles mesures plus restrictives divise la population. "Si ça permet de retrouver un peu de confiance et de stabilité au quotidien, ça peut aussi être une chose pratique", confie un habitant, tandis qu’un autre s’inquiète des retombées pour l’économie. "Ça vient casser certaines activités, encore", déplore-t-il.

Des élus du Grand Est dont le maire de Nancy, Mathieu Klein, réclament en effet un reconfinement local. Dans la métropole de Nancy, le taux d’incidence s’élève à 247 pour 100 000 habitants, presque deux fois plus que la moyenne nationale.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Covid-19 : Le Grand Est en pleine crise 
Covid-19 : Le Grand Est en pleine crise  (France 2)