Covid-19 : le démarrage timide des autotests dans les lycées

Publié Mis à jour
Covid-19 : le démarrage timide des autotests dans les lycées
France 2
Article rédigé par
M.Septembre, M.Mouamma, A-M.Leclercq - France 2
France Télévisions

Le lundi 10 mai marque l'arrivée dans les lycées des autotests pour détecter des cas de Covid-19. Mais les directeurs d'établissements sont plutôt sceptiques sur leur mise en place.

À Lille, dans le Nord, un carton de livraison d'autotests de Covid-19 pour les enseignants était très attendu par un directeur de lycée. Mais à l'ouverture, c'est la mauvaise surprise : il manque une quarantaine de tests pour que tout le monde puisse en avoir un. "Nous seront amenés à attendre, des personnes seront servies plus tard que d'autres", regrette le directeur. C'est un nouveau casse-tête pour l'établissement. Il faut désormais prévenir les enseignants afin que certains se portent volontaire pour ne pas recevoir d'autotests.

Un timing qui pose question

Ce cafouillage s'ajoute à des délais de livraison allongés. Les professeurs sont dubitatifs, mais résignés. Une deuxième livraison est prévue la semaine prochaine, notamment pour les lycéens qui devront s'autotester au sein de l'établissement. Et pour eux aussi, le calendrier pose question : "il nous reste quatre semaines, sachant qu'en plus on est en demi-jauge donc il nous reste deux semaines. Donc c'est un peu tard mais c'est comme ça", relève une lycéenne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.