Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : l’Antarctique n’est plus préservé par l’épidémie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l’Antarctique n’est plus préservé par l’épidémie
France 2
Article rédigé par
C.Sinz, I.Palmer - France 2
France Télévisions

L’Antarctique était le seul continent au monde à ne pas être touché par le Covid-19. Ce n’est plus le cas, puisqu’un foyer a été détecté sur une base chilienne, lundi 21 décembre. 

Le virus a atteint le territoire du Pôle Sud. Il est apparu sur la base scientifique chilienne O’Higgins, lundi 21 décembre. 36 hommes ont été testés positifs, 26 militaires et dix civils. Ils ont été contaminés par un bateau de la marine chilienne, venue les ravitailler. À des milliers de kilomètres de là, les deux bases scientifiques françaises, Dumont d’Urville et Concordia, sont exemptés de Covid au prix d’énormes précautions.   

Vigilance extrême

Sur place, une soixantaine de Français sont présents. "On a tous suivi un protocole de quarantaine extrêmement strict, indique Armand Patoir, responsable technique de la base Concordia, arrivé en novembre. On n'a pas pu sortir de notre chambre pendant 15 jours." Au total, ils ont passé un mois d’isolement au sud de l’Australie et ont effectué cinq tests PCR avant de pouvoir débarquer en Antarctique. Au milieu des terres gelées, sans lien avec l’extérieur, les Français présents sur la base ont désormais presque oublié le Covid, et passeront un Noël au bout du monde sans gestes barrières. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.