Covid-19 : la préfète du Bas-Rhin porte plainte après un spectacle clandestin de Dieudonné à Geispolsheim

Le spectacle a eu lieu dans un hangar de la banlieue de Strasbourg et a réuni 300 personnes sans respect des règles sanitaires selon la préfète.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'humoriste Dieudonné M'bala M'bala devant le tribunal de Chartres, le 22 juin 2020 (photo d'illustration). (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

La préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier va déploser une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" après la tenue d'un spectacle clandestin de Dieudonné samedi 10 octobre à Geispolsheim, dans la banlieue de Strasbourg, a-t-elle indiqué lundi 12 octobre au cours d'une conférence de presse.

Environ 300 personnes se sont réunies dans un hangar pour suivre le spectacle sans respecter les règles sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus. La plupart ne portaient pas le masque et le mètre de distance n'était pas respecté, selon la préfète. Cette plainte vise "l'organisateur mais également la personne qui a loué ce hangar", a précisé la préfète. Cette dernière "invite ces 300 personnes totalement irresponsables à aller se faire tester pour éviter qu'elles ne contribuent à la circulation du virus".

Une autre plainte du ministre de l'Intérieur

Dimanche, dans une vidéo du spectacle postée sur son compte Twitter, on entend Dieudonné inviter les porteurs du virus présents dans la salle à se rendre "au commissariat afin de contaminer les fonctionnaires de police". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé ce lundi "ces nouvelles provocations envers nos forces de l'ordre" et annoncé sur Twitter le dépôt d'une plainte. 

"La situation sanitaire en une semaine s'est fortement dégradée et c'est un potentiel cluster", a prévenu Josiane Chevalier. Une enquête de gendarmerie a par ailleurs été diligentée après un spectacle similaire de Dieudonné le vendredi 9 octobre en Meurthe-et-Moselle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.