Covid-19 : "La pandémie continue de s'accélérer" dans le monde, estime l'OMS

Un million de nouveaux cas ont été signalés en huit jours. Il y a trois jours, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé avait déjà qualifié de "dangereuse" la phase de déconfinement adoptée par de nombreux pays.

Une campagne de tests à l\'Institut polytechnique national de Mexico (Mexique), le 17 juin 2020.
Une campagne de tests à l'Institut polytechnique national de Mexico (Mexique), le 17 juin 2020. (CRISTIAN LEYVA / NURPHOTO / AFP)

La pandémie de Covid-19 "continue de s'accélérer" dans le monde, a annoncé le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence virtuelle organisée lundi 22 juin. En effet, le "dernier million de cas" a été signalé "en seulement huit jours" alors qu'il avait fallu trois mois pour atteindre le premier million de cas. Alors que de nombreux pays ont engagé leur déconfinement pour relancer leurs économies, le chef de l'OMS avait déjà qualifié, vendredi, cette nouvelle phase de "dangereuse" et avait rappelé que le virus "mortel" continuait "de se propager rapidement".

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 465 300 morts dans le monde, selon un bilan établi dimanche par l'AFP. Les Etats-Unis sont actuellement le pays le plus touché, avec au moins 119 959 décès, suivis du Brésil (50 617), du Royaume-Uni (42 632), de l'Italie (34 634) et de la France (29 633). Le nouveau coronavirus a également contaminé plus d'un million de personnes au Brésil, l'Amérique du Sud étant l'épicentre actuel de la pandémie avec plus de 20 000 morts au Mexique, 8 000 au Pérou et plus de 1 000 en Argentine.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a également estimé que les effets de la pandémie "se feront sentir sur des décennies", car la crise n'est pas seulement sanitaire mais également économique et sociale, voire politique dans de nombreux pays. Le chef de l'OMS a également appelé les gouvernements et les sociétés à se préparer à d'éventuelles futures pandémies dans le futur. "Nous ne savons pas où ni quand la prochaine pandémie se produira, mais nous savons qu'elle aura un impact terrible sur la vie et l'économie mondiales."