Covid-19 : la Haute-Corse connaît "une explosion de l’épidémie", alerte l’ARS

Le pass sanitaire est expérimenté depuis vendredi dans plusieurs bars et restaurants du département pour tenter de freiner l'épidémie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
La baie de Calvi, en Haute-Corse. (MAXIME BECMEUR / FRANCE-BLEU FREQUENZA MORA)

"Sur la Haute-Corse nous avons connu une explosion de l’épidémie de Covid-19", souligne dimanche 25 juillet sur franceinfo Philippe Mortel, directeur de cabinet de l’agence régionale de santé de Corse, alors que la Haute-Corse est confrontée à une flambée du variant Delta. Par ailleurs, un cluster de 30 adolescents, âgés de 12 à 15 ans, et trois accompagnants, a été détecté en Corse-du-Sud dans une colonie de vacances. 

franceinfo : La situation est très préoccupante en Haute-Corse ?

Philippe Mortel : En trois semaines, nous sommes passés d’une situation où il n’y avait quasiment plus de circulation virale, le taux de positivité était de 0,2, il y avait 13 personnes positives et cette semaine, nous sommes à un taux de positivité de plus de 7% avec un taux d’incidence de 600 en population générale, ce qui représente 1 200 personnes testées positives cette semaine. Et il y a un cluster d'adolescents qui sont dans une colonie [à Sagone]. Ils sont isolés. Hier, je suis passé les voir. Tout le monde allait bien.

Vous menez une expérimentation du pass sanitaire depuis vendredi dans quelques cafés et restaurants. Comment cela se déroule-t-il ?

C'est le préfet de Haute-Corse qui pilote cette expérimentation et l'idée est que les personnes puissent aller au restaurant ou se déplacer, continuer de vivre avec le pass sanitaire. Sur le plan sanitaire, au niveau de l'agence régionale de santé, nous pensons qu'il faut être extrêmement vigilant à limiter la circulation virale. Et pour cela, nous avons déclenché des opérations de tests massifs. Et il faut bien sûr respecter des mesures barrières et puis, nous déployons des opérations de vaccination tous azimuts. Encore plus que ce qu'elles ne pouvaient exister jusqu'à présent.

Pour ce qui concerne ce test du pass sanitaire dans quelques cafés et restaurants, vous voulez savoir quoi exactement avec cette expérimentation ?

Les personnes qui arrivent en Corse depuis des mois arrivent avec soit un schéma vaccinal complet, soit un test PCR négatif ou un test rapide antigénique négatif. En fait, l'idée, c'est de vérifier que lorsque les personnes vont dans des endroits festifs ou des endroits de loisirs, il n'y ait pas de chaîne de contamination qui se déclenche. Parce que ce qui s'est passé et qui est la raison de cette explosion virale, ce sont en grande majorité des gens, qui ont participé à des soirées alors soit des soirées privées, mariages, baptêmes, soit dans des bars, des boîtes de nuit ou des restaurants. Et il n'y avait pas de vérifications du pass sanitaire, pas de respect des gestes barrières. Et comme les jeunes qui sont concernés par cette explosion virale, très majoritairement n'étaient pas suffisamment vaccinés, on assiste à cette explosion. C'est une mesure de freinage supplémentaire qui vient se rajouter au dispositif de vaccination en cours.

Est-ce qu'il y a des conséquences de cette remontée spectaculaire du nombre de cas dans les hôpitaux ?

À cette heure, pas encore, ce qui n'est pas anormal compte tenu de la cinétique de l'épidémie. Cependant, sur la Haute-Corse, sur cette semaine, nous constatons une très nette augmentation des cas positifs chez les personnes qui ont plus de 65 ans et on sait que ce sont les plus âgés les personnes les plus vulnérables. Là encore, il y a trois semaines, il y avait deux personnes de plus de 65 ans qui étaient positives au Covid sur la Haute-Corse. Hier, c'était 56 nouveaux cas qui sont apparus sur la semaine, avec un taux de positivité qui avoisine les 5% donc, c'est une préoccupation parce que les personnes qui pourraient arriver dans les hôpitaux vont venir rajouter à l'activité des hôpitaux, déjà très importante et liée à l'activité touristique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.