Covid-19 : la Corée du Nord affirme que tous les malades du pays sont "guéris"

Le régime nord-coréen s'est longtemps vanté de sa capacité à se prémunir du virus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux femmes dans la rue de Pyongyang (Corée du Nord), le 13 juillet 2022. (KIM WON JIN / AFP)

Est-ce une façon de faire de la propagande ? La Corée du Nord n'a fait état vendredi 5 août d'aucune personne "souffrant de fièvre" pour la septième journée consécutive et affirme donc que toutes les personnes ayant souffert du Covid-19 dans le pays sont désormais guéries.

La Corée du Nord, l'un des premiers pays au monde à fermer ses frontières en janvier 2020 après l'apparition du Sars-CoV-2 en Chine, s'est longtemps vantée de sa capacité à se prémunir du virus. Pyongyang a annoncé son premier cas de Covid-19 le 12 mai et Kim Jong-un a pris personnellement en main la lutte contre l'épidémie.

La Corée du Nord a officiellement enregistré près de 4,8 millions de cas depuis la fin avril, avec seulement 74 décès, soit un taux de létalité officiel de 0,002%, selon l'agence officielle KCNA. Fin mai, Pyongyang avait dit commencer à constater des "progrès" dans le contrôle de l'épidémie, ce dont doutent toutefois plusieurs experts de la dictature nord-coréenne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.