Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : l'épidémie a fait plus de 300 000 morts en Inde

L'Inde devient le troisième pays à dépasser ce chiffre, après les Etats-Unis et le Brésil.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'enterrement d'une victime du Covid-19, le 22 mai 2021 à New Delhi (Inde). (SAJJAD HUSSAIN / AFP)

Le chiffre est glaçant. L'Inde a dépassé les 300 000 décès dus au Covid-19, devenant le troisième pays au monde à atteindre ce bilan, derrière les Etats-Unis et le Brésil, alors que la pandémie continue de faire rage parmi son 1,3 milliard d'habitants. Selon le ministère de la Santé, le nombre total de décès s'élève à 303 720, dont 50 000 en un peu moins de deux semaines, et le nombre cumulé de contaminations a dépassé les 26,7 millions.

Des chiffres probablement sous-estimés

Depuis quelques semaines, l'Inde enregistre régulièrement un nombre quotidien record de contaminations et de décès. Au cours des dernières 24 heures, elle a recensé 4 454 décès dus au virus Covid-19, soit le deuxième bilan quotidien le plus élevé depuis le record de 4 529 morts atteint mercredi.

Nombre d'experts estiment que les chiffres réels sont sans doute largement sous-évalués, d'autant que l'épidémie s'est propagée au-delà des grandes villes, dans les zones rurales où les hôpitaux sont rares et où les registres sont mal tenus. Dans l'ensemble de l'Inde, la vague dévastatrice du Covid-19 a submergé les hôpitaux, entraîné une pénurie d'oxygène et de médicaments essentiels. Les crématoriums et cimetières ont également été débordés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.