Covid-19 : l'Eure-et-Loir sous surveillance renforcée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l'Eure-et-Loir sous surveillance renforcée
France 2
Article rédigé par
M. Bougault, J. Vitaline, F. Daireaux, P-M. de la Foata - France 2
France Télévisions

L'Eure-et-Loir est depuis jeudi 25 février sous surveillance renforcée en raison de la forte propagation de l'épidémie de Covid-19. La menace d'un reconfinement plane sur ce département.

Chartres, en Eure-et-Loir, a été placée sous surveillance renforcée en raison de la forte propagation du Covid-19 dans le département. Les contaminations augmentent à nouveau, et les variants sont particulièrement présents. Selon plusieurs habitants, certains Chartrains se seraient relâchés sur les gestes barrières. Le taux d'incidence dans la région de Chartres s'élève à 230 cas pour 100 000 habitants et la zone est classée rouge, comme 19 autres départements. En comparaison, la moyenne nationale se situe autour des 214 cas pour 100 000 habitants.

Des nouvelles mesures restrictives pourraient être prises

La tension hospitalière inquiète également les autorités sanitaires. Elle atteint 115 % en Eure-et-Loir, alors que la moyenne nationale est de 66,6 %. Ces données pourraient amener les autorités à prendre des mesures restrictives, comme un confinement total ou partiel. De leur côté, les commerçants s'inquiètent. Pour eux, fermer le week-end serait un nouveau coup dur. "Une grande partie de mon chiffre d'affaires se fait sur la journée du samedi", affirme Gautier Bianconi, commerçant. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.