Covid-19 : GSK et Vir annoncent une "grande efficacité" pour leur traitement par anticorps monoclonaux

Les anticorps monoclonaux constituent une piste prometteuse pour éviter l'hospitalisation des patients les plus à risque de formes graves.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Représentation par ordinateur de la production d'anticorps monoclonaux, en 2019. (NANOCLUSTERING / SCIENCE PHOTO LIB / MEE / AFP)

Une nouvelle lueur d'espoir dans le long tunnel du Covid-19. Le traitement à base d'anticorps développé par GSK et Vir Biotechnology a démontré une "grande efficacité" après des résultats intermédiaires, ont annoncé, jeudi 11 mars, le géant pharmaceutique britannique et le laboratoire californien.

Selon un comité indépendant, les résultats intermédiaires d'un essai impliquant 583 patients ont démontré une réduction de 85% des hospitalisations et décès des patients traités avec l'anticorps monoclonal VIR-7831 par rapport à ceux qui avaient reçu un placebo. Le produit a été "bien toléré" et une étude in vitro a démontré son efficacité face aux variants actuels.

Un traitement bientôt sur le marché ?

A la lumière de ces résultats, les deux groupes prévoient de solliciter une autorisation d'utilisation en urgence aux Etats-Unis et dans d'autres pays. "Ces données enthousiasmantes (...) nous rapprochent un peu plus de la possibilité d'apporter une nouvelle solution efficace aux patients du monde entier", a déclaré le directeur général de Vir.

Les anticorps monoclonaux représentent une piste prometteuse de traitement précoce, surtout sous forme de cocktail, pour tenter d'éviter une hospitalisation ou un passage en réanimation chez les gens les plus à risque de formes graves. Un anticorps de synthèse du laboratoire américain Eli Lilly a déjà bénéficié d'une autorisation temporaire d'utilisation en France, non sans controverse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.