Covid-19 : fin de quarantaine à Carry-le-Rouet pour 181 rapatriés de Wuhan

Le Covid-19 a désormais fait 1 400 morts. En France, c'est la fin de la quarantaine pour les premiers rapatriés de Wuhan (Chine). 

France 2

Après 14 jours de quarantaine dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône), c'est l'émotion des retrouvailles. Une grand-mère est rassurée, son petit-fils est en bonne santé. Les 181 premiers de Wuhan (Chine) retrouvent la liberté, soulagés, et munis d'un certificat de non contagiosité. "Notre souci était de revoir nos proches en étant sûr d'être en sécurité pour eux et pour l'ensemble de la France", explique Charles Germain, un rapatrié.

Des rapatriés sont encore confinés dans deux centres

Vendredi 14 février, les rapatriés ont enfin pu ôter leurs masques et quitter le centre de Carry-le-Rouet dans lequel ils étaient confinés depuis le 31 janvier. Huit bus ont été affrétés pour les emmener vers les gares de la région, comme celle de Marseille. "On est soulagés. On est étudiants, donc on a hâte de retourner en cours", précise un rapatrié. Dans l'après-midi, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé a rencontré les derniers ressortissants qui ont quitté Carry-le-Rouet. 157 personnes restent toujours confinées dans deux centres du sud de la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le centre de vacances de  Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône) où sont accueillis les rapatriés de Wuhan, le 31 janvier 2020.
Le centre de vacances de  Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône) où sont accueillis les rapatriés de Wuhan, le 31 janvier 2020. (GERARD JULIEN / AFP)