Covid-19 en Italie : une quarantaine réaliste ?

Dans la nuit du 7 au 8 mars, quatre régions du nord de l'Italie ont été placées en quarantaine. Les explications du journaliste Alban Mikoczy, en direct de Rome.

France 2

Un quart de la population italienne s'est réveillé confiné dimanche 8 mars. Le gouvernement transalpin a mis en place une quarantaine d'un mois dans quatre régions du nord du pays, touchées par l'épidémie de Covid-19. Mais cette mesure radicale est elle réaliste ? "Quand il s'est exprimé, le président du conseil a parlé d'un confinement avant tout virtuel. Il compte sur l'autodiscipline des Italiens, c'est-à-dire sur leur volonté de ne pas quitter la zone dans laquelle ils habitent", explique le journaliste Alban Mikoczy, en direct de Rome.

"Sens des responsabilités"

"Il ne s'agit pas de bloquer l'ensemble des routes de la Lombardie ou de ces grandes villes du nord de l'Italie. C'est absolument impossible. Il y a des dizaines de milliers de routes, on ne pourrait pas mettre un policier derrière chacun des 15 millions d'habitants. C'est impossible. Le gouvernement compte sur l'autorité des Italiens, sur leur sens des responsabilités", poursuit le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans la nuit du 7 au 8 mars, quatre régions du nord de l\'Italie ont été placées en quarantaine. Les explications du journaliste Alban Mikoczy, en direct de Rome.
Dans la nuit du 7 au 8 mars, quatre régions du nord de l'Italie ont été placées en quarantaine. Les explications du journaliste Alban Mikoczy, en direct de Rome. (France 2)