Covid-19 : Emmanuel Macron évoque des "situations très critiques" dans "beaucoup d'endroits en Europe"

Les dirigeants européens "sont tous en train de prendre les décisions requises pour protéger Noël et les fêtes de famille, pour éviter que l'épidémie ne reparte encore de plus belle", a déclaré le chef de l'Etat jeudi à Bruxelles, avant l'ouverture du sommet réunissant les Vingt-Sept. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron s'adresse à la presse lors de son arrivée au sommet des dirigeants européens à Bruxelles, le 10 décembre 2020.  (JOHN THYS / AFP)

Une inquiétude exprimée lors des débuts du sommet européen à Bruxelles, jeudi 10 décembre. Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, s'est alarmé de "situations très critiques" à l'approche des fêtes de fin d'année dans "beaucoup d'endroits en Europe", du fait de l'épidémie de Covid-19

Les dirigeants des 27 Etats membres de l'UE se retrouvent pour un sommet à Bruxelles "alors que la deuxième vague s'accélère" sur le continent, a déclaré le président français avant l'ouverture de la réunion.

Il s'exprimait quelques heures avant une conférence de presse, prévue à 18 heures, de Jean Castex. Le Premier ministre doit trancher entre une confirmation du déconfinement au 15 décembre, ou le maintien de certaines restrictions exigées par la situation sanitaire. 

Un appel à "la coordination européenne"

Les dirigeants européens "sont tous en train de prendre les décisions requises pour protéger Noël et les fêtes de famille, pour éviter que l'épidémie ne reparte encore de plus belle", a assuré Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat a souligné à ce sujet l'importance de "la coordination européenne".

Les 27 doivent notamment discuter de la "politique de tests mais aussi de la coordination en matière de vaccins comme nous le faisons depuis le premier jour pour les acquérir, les produire et les distribuer de manière ordonnée entre les pays", selon lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.