Covid-19 : des opérations de transfert face à la saturation des services de réanimation

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : des opérations de transfert face à la saturation des services de réanimation
France 3
Article rédigé par
B.Delombre, M.Blenet, A.Khalaf, F.Clapeau, M.Dégremont, France 3 Régions, O.Pergament - France 3
France Télévisions

Des dizaines, voire des centaines de malades du Covid-19 vont être transférés des hôpitaux d’Île-de-France vers des régions où la situation est moins tendue. Le Premier ministre Jean Castex a rendu visite au personnel soignant d’un hôpital parisien pour montrer son soutien.

Près de Toulouse (Haute-Garonne), dans la clinique privée L’Union, le service de réanimation n’est pas encore submergé. Sur les trois patients pris en charge pour les formes sévères de Covid-19, deux ont été transférés des Alpes-Maritimes. D'autres pourraient arriver, mais le directeur n’a aucune visibilité. Dans les jours à venir, de nombreux transferts par avion ou par TGV médicalisés devraient avoir lieu. Atteindra-t-on les 660 patients du printemps 2020 ? Il pourrait déjà y en avoir plusieurs centaines. La situation inquiète aussi en Provence-Alpes-Côte-d'Azur et en Île-de-France.

 

Une visite de soutien

 

Le Premier ministre est allé à la rencontre de soignants de l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Il "souhaitait adresser un nouveau message de soutien au personnel médical particulièrement sous tension, en particulier dans les services de réanimation", explique le journaliste Julien Nény, en duplex depuis l’hôpital. En effet, toutes les 12 minutes, une personne est admise dans un service de réanimation en Île-de-France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.