Autriche : des milliers de personnes manifestent à Vienne contre la vaccination obligatoire et le reconfinement

La manifestation était organisée à l'appel du parti d'extrême droite autrichien FPÖ.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (FLORIAN WIESER / APA)

Ils dénoncent la "corona-dictature". Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés, samedi 20 novembre à la mi-journée, à Vienne (Autriche) pour protester contre le confinement et la vaccination obligatoire annoncés par le gouvernement pour lutter contre la reprise de l'épidémie de Covid-19.

La manifestation a été organisée à l'appel du parti d'extrême droite FPÖ, même si son chef Herbert Kickl, testé positif, était absent. La foule s'est réunie au cœur de la capitale autrichienne à deux pas de la chancellerie. Le tout sous haute surveillance de la police, qui redoutait la venue d'identitaires, de militants néonazis et de hooligans.

Plus de 15 000 contaminations par jour

Une semaine après avoir sévi contre les non-vaccinés, le chancelier conservateur Alexander Schallenberg a annoncé vendredi un confinement des 8,9 millions d'habitants jusqu'au 13 décembre. A compter de lundi, ils n'auront plus le droit de quitter leur domicile sauf pour faire leurs courses, du sport ou pour des soins médicaux. Seules les écoles restent ouvertes, mais les parents sont encouragés à ne pas conduire leurs enfants en cours. 

Malgré ses réticences initiales, le gouvernement va en outre préparer une loi pour imposer la vaccination de la population adulte au 1er février 2022. Les réfractaires s'exposeront à des sanctions. Car plus de 15 000 nouvelles contaminations sont recensées quotidiennement dans le pays – un niveau inédit depuis le printemps 2020  alors que 66% des Autrichiens sont vaccinés, un taux légèrement en deçà de la moyenne européenne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.