Covid-19 dans les centres de loisirs : le variant Delta de plus en plus présent

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Centres de loisirs : le variant Delta de plus en plus présent
France 2
Article rédigé par
C. Colnet, A. Lépinay, C. Schaffner, E. André, A-M. Leclercq - France 2
France Télévisions

La propagation du variant Delta touche aussi les centres aérés. Les fermetures se multiplient et dans les bases de loisirs, l'accueil des enfants tourne parfois au casse-tête.

Près d'Arras, dans le Pas-de-Calais, une quinzaine d'enfants de 5 ans sont placés à l'isolement depuis deux jours. Une fillette du groupe a été testée positive au Covid-19. Le variant Delta touche également les bases de loisirs. La décision de l'ARS a été immédiate, comme l'explique le directeur du centre d'Achicourt (Pas-de-Calais), Tiephen Rousseau : "on a tout de suite été informé de la marche à suivre, donc l'isolement immédiat des cas contact". Selon l'ARS, la règle est claire en présence d'un cas positif, les cas contact doivent respecter une quarantaine d'une semaine. Les parents doivent faire tester leurs enfants immédiatement, puis une deuxième fois avant qu'ils réintègrent le centre de loisirs.

Toutes les activités suspendues à Metz

Les cas de fermeture se multiplient dans les centres de loisirs malgré des protocoles sanitaires renforcés. Face à la recrudescence des cas, certaines activités sont tout simplement annulées, comme à Metz (Moselle), où toutes les activités prévues par la mairie sont suspendues pour au moins huit jours. "Il y a eu ce cluster inattendu parmi les jeunes qui venaient deux heures par jour à nos animations estivales. C'était important de ne prendre aucun risque", explique le premier adjoint au maire de Metz, Khalifé Khalifé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.