Covid-19 : "Ce que nous voulons, c'est que les Français puissent respirer le plus tôt possible", assure Olivier Véran

Interrogé par "Le Parisien", le ministre de la Santé a confirmé l'intention des autorités d'alléger progressivement les restrictions, là où le virus circule le moins d'abord, puis partout sur le territoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, à la sortie du Conseil des ministres, à l'Elysée, à Paris, le 8 septembre 2021. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Alors que la baisse du nombre de malades atteints du Covid-19 se poursuit en France, l'horizon se dégage dans le pays. "Ce que nous voulons, c'est que les Français puissent respirer le plus tôt possible", assure Olivier Véran. Interrogé par Le Parisien, samedi 18 septembre, le ministre de la Santé a confirmé l'intention des autorités d'alléger progressivement les restrictions, là où le virus circule le moins d'abord, puis partout sur le territoire. "Cet allègement pourrait inclure le pass sanitaire", précise-t-il. 

Le cap symbolique des 50 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 a été atteint vendredi. Emmanuel Macron s'était dit prêt la veille à "lever certaines contraintes" dans "les territoires où le virus circule moins vite", sans toutefois donner d'échéancier précis.

"Il y a des raisons d'être optimiste"

"Nous sommes clairement sur la bonne voie. Les contaminations baissent de 30% par semaine, même si chaque jour 8 000 personnes en moyenne sont encore infectées", relève Olivier Véran. "La pression hospitalière diminue également. Il est donc trop tôt pour relâcher les mesures. Mais il y a donc des raisons d'être optimiste", poursuit le ministre de la Santé, soulignant que "deux semaines après la rentrée scolaire, nous n'avons par ailleurs, pour l'heure, pas observé de rebond épidémique".

Au total, 8 912 patients étaient hospitalisés samedi, contre 9 070 vendredi, avec 243 nouvelles admissions, selon les données de Santé publique France. En services de soins critiques, le nombre de malades du Covid-19 est de 1 837, contre 1 891 vendredi, avec 68 nouvelles admissions.

Le taux de positivité s'élève à 1,6%, au plus bas depuis la mi-juillet, et 7 414 nouveaux cas ont été confirmés au cours des dernières 24 heures. Le nombre total de décès depuis le début de l'épidémie s'élève à 116 002, dont 89 235 à l'hôpital, avec 42 décès au cours des dernières 24 heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.