Covid-19 à Dunkerque : les cliniques privées reçoivent les patients de l’hôpital public saturé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : à Dunkerque, les cliniques privées reçoivent les patients de l’hôpital public saturé
France 2
Article rédigé par
M. Septembre, M. Mouamma, A. Martin - France 2
France Télévisions

Comment les cliniques privées, appelées en renfort pour faire face à la tension hospitalière liée au Covid-19, s’organisent-elles ? Exemple dans la région de Dunkerque, dans le Nord.

Dans une des chambres d’une clinique privée de Coudekerque-Branche (Nord), les équipes de France Télévisions filment le dernier patient arrivé dans le service Covid. Atteint d’une forme grave de la maladie, il a été transféré dans la nuit de samedi à dimanche 28 février depuis l’hôpital public de Dunkerque, complètement saturé. Le service a été créé il y a dix jours seulement, pour soulager l’hôpital public de ces patients Covid considérés comme stables, avec 13 lits d’abord, puis 20.

97 transferts en un mois

Les chambres se remplissent vite alors que la situation continue de se dégrader à Dunkerque. Dimanche, le service était presque complet. "On a deux-trois transferts par jour tous les jours, qui arrivent soit des urgences soit des autres services de l’hôpital", explique le docteur Kamal Diab, médecin généraliste réanimateur, en charge de l’unité Covid de la clinique de Flandre. L’hôpital de Dunkerque est au bord de la saturation : 87 patients y sont hospitalisés, dont 12 en réanimation. Au total, 97 malades ont été transférés en un mois, dont une quarantaine rien que dans cette clinique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.