Coronavirus : une journée dans un service de réanimation

Au CHU de Saint-Étienne (Loire), l'équipe du service de réanimation est en première ligne depuis plusieurs semaines. Elle a accepté de nous dévoiler un aperçu de son quotidien.

FRANCE 2

La scène s'est déroulée il y a quelques jours : la première sortie d'un patient. Tous les personnels applaudissent spontanément pour saluer l'événement. Dans ce service du CHU de Saint-Étienne (Loire) se trouvent 20 chambres de réanimation. Toutes sont occupées par des patients atteints de coronavirus Covid-19. Dans une pièce, des kinésithérapeutes accompagnent un homme engagé dans un long processus de réveil. Dans la chambre voisine, une patiente a repris conscience depuis quelques heures. Elle est un peu perdue. Une psychologue est à son chevet.

Le pic d'activité atteint il y a une dizaine de jours

Si l'état de patients s'améliore, pour d'autres, l'évolution reste incertaine, souvent après plusieurs semaines de soins. "On ne les voit pas progresser rapidement, c'est ça, surtout, qui est difficile", confie une infirmière. Pour tous les personnels, une vie bouleversée, après plus d'un mois de lutte contre le virus. Dans le service, le pic d'activité a été atteint il y a une dizaine de jours, mais il faut continuer de faire face tout en se préparant à la suite. En attendant, chaque sortie de réanimation est vécue comme une récompense par le service et saluée comme une victoire contre la maladie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au CHU de Saint-Étienne (Loire), l\'équipe du service de réanimation est en première ligne depuis plusieurs semaines. Elle a accepté de nous dévoiler un aperçu de son quotidien.
Au CHU de Saint-Étienne (Loire), l'équipe du service de réanimation est en première ligne depuis plusieurs semaines. Elle a accepté de nous dévoiler un aperçu de son quotidien. (FRANCE 2)