Coronavirus : une facture salée pour les maires

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : une facture salée pour les maires
France 2
Article rédigé par
H. Capelli, R. Chapelard, P. Feretti - France 2
France Télévisions

Quel est le coût de l’épidémie de coronavirus à l’échelle locale ? C’est ce qu’a cherché à savoir la rédaction du 13 Heures, en se rendant à Mouans-Sartoux, une ville des Alpes-Maritimes.

Pierre Aschieri, le maire de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes), a dû faire face à des dépenses non-programmées pour protéger la population face au coronavirus. "Dans une école primaire, nous avons installé une soixantaine de points d’eau pour que les enfants puissent se laver les mains, afin de satisfaire les conditions sanitaires qui nous ont été imposées", a indiqué le maire de la ville de 9 500 habitants. "Cela s’élève à une dépense de 50 000 euros pour l’ensemble des écoles de la commune."

Des dépenses croissantes face à des recettes en baisse

Les travaux ont été réalisés pendant l’été et ont été entièrement pris en charge par la commune. Pour Pierre Aschieri, il y a d’autres difficultés : les recettes diminuent. "Nous avons décidé d’exonérer de redevance d’occupation du domaine public les terrasses des cafés et des restaurants, soit une dizaine d’établissements concernés sur la commune", explique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.