Coronavirus : une distillerie bretonne se mobilise pour fabriquer du gel hydroalcoolique

En Bretagne près de Rennes (Ille-et-Vilaine), une distillerie qui fabrique habituellement du gin, produit désormais du gel hydroalcoolique qu’elle vend à prix coûtant.

France 3

D’habitude, Julien Fanny, gérant de la distillerie Awen Nature, produit du gin ou de la vodka. Mais depuis 15 jours, dans sa distillerie d'Ille-et-Vilaine, il s’est mis à produire du gel hydroalcoolique en suivant la recette de l’Organisation mondiale de la Santé, afin de venir en aide face à la propagtion du coronavirus Covid-19. "Dans la centrifugeuse, je mets la glycérine avec l’eau oxygénée et un peu d’eau pour bien mélanger, pour que la glycérine puisse bien se mélanger avec l’alcool", explique-t-il.

Il réalise les difficultés des professionnels de santé

Le point de départ de cette initiative, c’est la fermeture de tous les bars et restaurants. Sa production de spiritueux est à l’arrêt. Julien Fanny aurait pu fermer boutique, mais dès le début de la crise il réalise les difficultés des professionnels de santé à se fournir en gel hydroalcoolique. "On voyait qu’il y avait une urgence sanitaire, une pénurie. Et quand j’ai appelé à droite à gauche, j’ai senti la détresse aussi dans la voix des gens", indique Julien Fanny.

Le JT
Les autres sujets du JT
En Bretagne près de Rennes (Ille-et-Vilaine), une distillerie qui fabrique habituellement du gin, produit désormais du gel hydroalcoolique qu’elle vend à prix coûtant.
En Bretagne près de Rennes (Ille-et-Vilaine), une distillerie qui fabrique habituellement du gin, produit désormais du gel hydroalcoolique qu’elle vend à prix coûtant. (France 3)