Coronavirus : "Le virus reste l'ennemi public numéro un", alerte l'OMS

"Si les principes élémentaires ne sont pas suivis, cette pandémie ne pourra aller que dans une seule direction. Cela va aller de pire en pire", a prédit le directeur général de l'institution. 

Des personnes attendent pour faire un test PCR à San-Domingue en République dominicaine, le 13 juilet 2020.
Des personnes attendent pour faire un test PCR à San-Domingue en République dominicaine, le 13 juilet 2020. (ERIKA SANTELICES / AFP)

Nouvelle mise en garde. Le monde ne va pas revenir à l'"ancienne normalité dans un avenir prévisible", a alerté lundi 13 juillet l'Organisation mondiale de la santé (OMS), au lendemain d'une journée avec plus de 230 000 nouveaux cas de Covid-19"Le virus reste l'ennemi public numéro un, mais les actions de nombreux gouvernements et personnes ne reflètent pas cela", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Trop de pays vont dans la mauvaise direction.Tedros Adhanom Ghebreyesus

"Les messages contradictoires des dirigeants sapent l'ingrédient le plus essentiel de toute réponse : la confiance", a ajouté le directeur de l'OMS, sans citer de noms. Il a une fois de plus appelé les gouvernements à communiquer clairement avec leurs citoyens et à mettre en place une stratégie globale visant à supprimer la transmission et à sauver des vies, tout en demandant aux populations de respecter les gestes barrière, comme se tenir à distance, se laver les mains et porter un masque. 

"Si les principes élémentaires ne sont pas suivis, cette pandémie ne pourra aller que dans une seule direction. Cela va aller de pire en pire", a prédit Tedros Adhanom Ghebreyesus. La pandémie de Covid-19 a fait plus de 569 000 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre dans la ville de Wuhan.