Coronavirus : quelles solutions pour raccourcir les délais des tests ?

Dans son point presse du 17 septembre, Olivier Véran a réitéré son désir de faire du délai des tests du Coronavirus une priorité. Le ministre de la Santé mise par exemple sur les tests salivaires afin de désengorger les laboratoires qui saturent.

Devant les centres de dépistage, les files d’attente s’allongent : pour le ministre de la Santé Olivier Véran, il s’agit de désengorger au plus vite des laboratoires submergés par la recrudescence des cas de Covid 19. Prioriser les tests est donc devenu une urgence pour le gouvernement, avec pour objectif de stopper le plus efficacement possible l’épidémie. A l’échelle nationale, le délai moyen actuel pour se faire tester serait de 3,5 jours, il faut ensuite compter jusqu’à une semaine pour obtenir les résultats.

Quatre fois plus de personnes à tester depuis le mois de juillet

Depuis que le gouvernement a autorisé fin juillet le remboursement des tests PCR pour tous, même sans ordonnance, leur nombre a été multiplié par 4 en deux mois seulement. 300 000 tests par semaine en juillet, plus d’un million en septembre : une cadence trop difficile à suivre pour les laboratoires. En s’appuyant massivement sur d’autres techniques de dépistage, le gouvernement entend résoudre le problème rapidement. Les tests antigéniques par exemple, sont autorisés depuis le 16 septembre, et les tests salivaires sont attendus pour le début du mois d’octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une volontaire reçoit une injection d\'un vaccin Moderna en phase de test, le 5 août 2020, à Détroit (Michigan).
Une volontaire reçoit une injection d'un vaccin Moderna en phase de test, le 5 août 2020, à Détroit (Michigan). (HENRY FORD HEALTH SYSTEM / AFP)