Coronavirus : les trois semaines à venir seront décisives

Alors que 27 000 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés samedi 10 octobre, les services de réanimations craignent un engorgement.

Près de 27 000 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés samedi 10 octobre. Depuis que la France teste massivement, les records de nouvelles contaminations s'enchaînent. Le virus circule vite. Le taux de positivité des tests atteint 11% contre 7%, il y a encore 15 jours. Le professeur Stéphane Gaudry, médecin intensif réanimateur explique : "Dans les semaines qui viennent, il faut s'attendre, en tout cas en Île-de-France à une augmentation du nombre de cas, une augmentation du nombre de cas graves et donc à plus de patients dans nos services de réanimation".

Le virus n'a pas changé

928 personnes sont entrées en réanimation ces sept derniers jours. Le risque d'engorgement inquiète les autorités sanitaires qui doivent lutter contre certaines fausses vérités. Le professeur Bruno Lina, membre du conseil scientifique Covid-19 l'affirme : "Ce virus n'a pas changé. Il est pareil. Il est exactement le même. Le virus qui circulait en mars [...] est exactement identique".

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ingénieur-virologue français Thomas Mollet examine 24 cellules monocouches adhérentes de plaques de puits infectées par le coronavirus au laboratoire P23 du siège du groupe Valneva SE à Saint-Herblain, le 30 juillet 2020 (illustration).
L'ingénieur-virologue français Thomas Mollet examine 24 cellules monocouches adhérentes de plaques de puits infectées par le coronavirus au laboratoire P23 du siège du groupe Valneva SE à Saint-Herblain, le 30 juillet 2020 (illustration). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)