Coronavirus : les transferts des patients ont commencé

Avec le renfort de l’armée française dans la crise du Covid-19, la « guerre » que déclarait Emmanuel Macron dans son allocution devient presque littérale. Depuis Strasbourg (Haut-Rhin), la journaliste Ambrine Bdida revient sur cette présence militaire.

France 3

Lors de sa dernière allocution contre le Covid-19, Emmanuel Macron a entre autres évoqué la création d’un hôtel de campagne dans le Grand-Est, foyer majeur de l’épidémie. « Pour l’instant, personne ne sait où va se trouver l’hôpital de campagne promis par le chef de l’État », explique la journaliste Ambrine Bdida depuis Strasbourg (Haut-Rhin). « Tout ce que l’on sait, c’est que cette unité médicalisée sous tente devrait disposer d’une trentaine de lits et que les patients seront pris en charge par du personnel militaire

Des transferts vers Nancy, Toulon ou encore Metz

Concernant les transferts de patients, « neuf patients ont été évacués de l’hôpital de Mulhouse vers l’hôpital de Strasbourg, Metz et Nancy par des hélicoptères de la sécurité civile », indique la journaliste. Le 18 mars, « six autres patients devraient être quant à eux évacués vers Toulon par l’armée via des modules Morphée. »

Le JT
Les autres sujets du JT
Evacuation d\'une personne atteinte du coronavirus depuis l\'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin) vers un autre hôpital, le 17 mars 2020.
Evacuation d'une personne atteinte du coronavirus depuis l'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin) vers un autre hôpital, le 17 mars 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)