Coronavirus : les mairies s’adaptent à la crise

Face à l’épidémie de coronavirus en France, la mairie de Châtillon (Hauts-de-Seine) modifie son fonctionnement au quotidien pour ne prendre aucun risque en terme sanitaire.

France 2

Tout le monde s’adapte face à la crise du coronavirus : les entreprises, les établissements scolaires, mais aussi les mairies. Celle de Châtillon (Hauts-de-Seine) a pris des mesures strictes pour tenter d’endiguer la diffusion du virus. Une vitre de plexiglas désinfectée après chaque passage sépare un agent civil du citoyen venu sur place. Le télétravail est favorisé quand il est possible. Les réunions ne dépassent jamais les six personnes, les autres participant en visioconférence. 

Des événements publics modifiés 

Les rassemblements risquent de favoriser le nombre de contaminations au coronavirus. Par conséquent, certains événements n’ont finalement pas lieu. Pour d’autres, il suffit de s’adapter. La salle où ont lieu les mariages a réduit sa capacité d’accueil en respectant les quatre mètres carrés d’espace minimum pour chaque personne. Les jeunes mariés pourront tout de même profiter de ce que la maire PS Nadège Azzaz appelle "le petit moment William et Kate" : un balcon donnant sur la rue où le couple peut saluer leurs invités à l’image du couple princier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Face à l’épidémie de coronavirus en France, la mairie de Châtillon (Hauts-de-Seine) modifie son fonctionnement au quotidien pour ne prendre aucun risque, avec par exemple des vitres en plexiglas.
Face à l’épidémie de coronavirus en France, la mairie de Châtillon (Hauts-de-Seine) modifie son fonctionnement au quotidien pour ne prendre aucun risque, avec par exemple des vitres en plexiglas. (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)